Retour

La Colombie-Britannique s'affaire toujours à éteindre les feux

Selon les autorités, 157 feux de forêt sont toujours en activité sur tout le territoire britanno-colombien. Trente nouveaux incendies se sont déclarés dans la seule journée de jeudi, la plupart dus à la foudre.

Il y a 20 ordres d’évacuation touchant 3600 personnes et 37 alertes d’évacuation concernant 12 000 personnes, précise le vice-ministre chargé des services d’urgence, Robert Turner.

Kevin Skrepnek, porte-parole des services d'incendie provinciaux, indique que la plupart des nouveaux brasiers sont de petite taille, faciles à circonscrire et concentrés près de Kamloops.

Évacuations près de Kelowna

L’incendie dans le secteur de Joe Rich, à une vingtaine de kilomètres de Kelowna est, selon M. Skrepnek, le seul feu déclaré jeudi qui ait grossi. Il atteint 400 hectares et continue de se répandre à cause des vents. Ceux-ci ont atteint jusqu’à 70 km/h.

Un ordre des autorités a forcé l’évacuation de 1100 personnes dans 474 maisons. Un centre de crise a été ouvert à l’église de Willow Park, à Kelowna. Jusqu’ici, plus de 570 personnes s’y sont enregistrées.

Des données plus précises

L’amélioration des données cartographiques des services d’urgence permet d’avoir un regard plus précis sur les dommages, soutient M. Skrepnek.

Jusqu’ici, le brasier du Plateau, le plus intense de la province, a ravagé 492 000 hectares. Il couvre presque la taille de l’Île-du-Prince-Édouard.

Celui de Hanceville a déjà brûlé 232 000 hectares.

Quant au feu d'Elephant Hill, il a ravagé 175 000 hectares, mais le service des incendies estime qu’il est maîtrisé à 35 % et soutient que la pluie de jeudi a aidé les pompiers.

Plus d'articles

Commentaires