Retour

La comédienne Salomé Corbo échappe aux attentats de Bruxelles

« J'étais à 5 mètres. » L'actrice québécoise Salomé Corbo enregistrait ses bagages à l'aéroport Zaventem, à Bruxelles, lorsque deux explosions ont retenti, causant la mort d'une dizaine de personnes.

La comédienne, notamment connue pour son rôle dans Unité 9, a raconté avec émotion à l'émission Gravel le matin comment elle a été évacuée de l'aéroport avec d'autres voyageurs par le tarmac.

« Le plafond s'est écroulé juste à côté de moi. Je venais juste de rentrer mon numéro de passeport aux machines, j'allais déposer ma valise au comptoir d'Air Canada quand j'ai entendu une première détonation », se souvient-elle.

Mme Corbo a ensuite entendu la deuxième explosion, tout près d'elle, « à moins de cinq mètres », estime-t-elle.

Elle n'a pas entendu les tirs qui auraient précédé les explosions. « Après la première explosion, je me suis concentrée sur les cinq petits enfants qui étaient devant moi. J'ai dit à leurs parents "courez, allez à l'abri", ce qui m'a retardé », a-t-elle raconté.

Dans sa course, elle a dû abandonner sa valise. Derrière elle, une personne avait perdu un de ses membres. « C'est là que j'ai décidé de ne plus regarder en arrière », a affirmé la comédienne un peu plus tard dans une entrevue à RDI.

Elle s'est finalement retrouvée dans un hangar sur le tarmac avec plusieurs autres passagers. Estimant que personne n'était à l'abri d'une troisième explosion, les gardes de sécurité ont donné aux voyageurs accès à cet espace.

Salomé Corbo a été émue des gestes de solidarité dont elle a été témoin entre les voyageurs coincés sur le tarmac : « On a échangé des couvertures [...], les gens se prêtaient des manteaux, les dames âgées, on les asseyait. C'est étonnamment beau l'humanité, malgré tout ».

La comédienne a pu être évacuée de l'aéroport et se trouve en sécurité, chez des amis.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine