Retour

La Commission de transport de Toronto poursuivra Bombardier pour 50 M$

Les membres du conseil d'administration de la Commission de transport de Toronto (CTT) ont voté à l'unanimité mercredi pour poursuivre la compagnie Bombardier pour défaut de livraison.

La Commission est censée avoir reçu 67 nouveaux tramways à ce jour, mais seulement 10 sont sur les rails.

La poursuite se chiffre à 50 millions de dollars pour récupérer les pertes financières associées au retard.

La poursuite n'est pas « officiellement lancée », mais elle met en marche la machine légale qui permettra à la CTT de poursuivre l'entreprise québécoise.

En plus de la poursuite, la motion adoptée en fin d'après-midi par le Conseil municipal ordonne à la direction de la CTT d'entreprendre d'autres actions, entre autres :

  • ordonner au président du C. A. de contacter le président de Bombardier pour qu'il comparaisse devant la Commission des transports de Toronto pour expliquer les retards dans la livraison des tramways;
  • consulter d'autres fournisseurs pour la livraison des tramways restants, s'il apparaissait que Bombardier n'est pas capable de compléter le contrat;
  • engager un consultant externe pour mieux comprendre l'avenir de Bombardier;
  • ordonner au président du conseil d'administration d'écrire au gouvernement provincial pour qu'il aide Toronto à obtenir satisfaction dans ce dossier.

Une déception

Lorsqu'elle a annoncé son intention d'entreprendre des mesures contre Bombardier plus tôt ce mois-ci, le président du conseil d'administration de la CTT, Josh Colle, avait critiqué Bombardier en ces termes : « Ils ont déçu la CTT, nos clients, les travailleurs de Thunder Bay et tous les résidents de Toronto. »

Plus d'articles

Commentaires