Retour

La Cour d'appel maintient la condamnation pour parjure de Benjamin Robinson

La Cour d'appel de la Colombie-Britannique a rejeté mercredi la demande de Benjamin Robinson, un ancien agent de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) accusé de parjure dans l'affaire Robert Dziekanski. Il cherchait à faire annuler sa condamnation pour cette affaire.

La Cour maintient ainsi la décision de l’instance inférieure rendue en mars 2015 et pour laquelle le policier déchu avait été condamné en juillet de la même année à purger une peine de deux ans moins un jour de prison.

M. Robinson est l’un des quatre agents qui avaient été accusés de parjure dans ce dossier.

Deux ont été acquittés et le troisième, Kwesi Millington, a été condamné à 30 mois de prison. En juillet dernier, son appel avait été rejeté. Il souhaite maintenant porter l’affaire devant la Cour suprême du pays.

Benjamin Robinson a entrepris un recours judiciaire contre la GRC en octobre dernier, faisant valoir que la force policière avait ruiné sa carrière et sa réputation.

En 2012, Benjamin Robinson avait été reconnu coupable d’entraves à la justice pour avoir après avoir été impliqué dans un accident ayant coûté la vie à un motocycliste. Il a quitté la GRC en 2012.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un chiot décide de se rafraîchir... dans le réfrigérateur





Rabais de la semaine