Retour

La crise du verglas au Nouveau-Brunswick se termine

Il n'y a presque plus de foyers sans courant dans la Péninsule acadienne, au Nouveau-Brunswick, où la population reprend son souffle après une douzaine de jours sans électricité. Il n'y a plus de municipalités en état d'urgence, et la majorité des écoles de la région seront rouvertes lundi.

Il restait encore 33 abonnés dans le noir dans la région, dimanche, à 16 h 50, contre près de 1400 samedi matin.

Le gouvernement indique que les militaires commencent à se retirer de la Péninsule acadienne, dimanche, étant donné que le courant a été rétabli pour la grande majorité de la population. Selon Fredericton, les bénévoles locaux peuvent gérer l’aide au public avec les militaires qui resteront encore quelque temps.

Paul Laplante, résident de Pigeon Hill, a aimé l'aide de l'armée, mais il aurait préféré la voir à l'oeuvre dès le début de la crise. « Au début, ce qui était dangereux pendant trois ou quatre jours, les lignes étaient tombées sur les routes et les entrées principales. Les pompiers, les policiers, les ambulanciers, personne ne pouvait circuler. Pendant trois jours, certainement, là, ç’aurait été le temps de l'armée avec des gens de l'Hydro pour nettoyer », dit-il.

Énergie NB recommande aux propriétaires dont le mât ou tout autre équipement électrique est endommagé de communiquer avec elle au 1 800 663-6272 pour couper leur service électrique avant qu’un électricien agréé effectue les réparations.

Le gouvernement offre un programme d'aide aux sinistrés. Les gens peuvent composer le 1 888 298-8555 pour se renseigner ou présenter une demande.

La Croix-Rouge canadienne offre aussi une aide aux personnes qui ont des besoins financiers urgents en raison de la tempête et des pannes de courant. Les sinistrés peuvent communiquer avec elle au 1 888 893-1300.

Énergie NB a précisé que certaines pannes restantes étaient très complexes et isolées, ce qui rendait les réparations plus difficiles à faire. Parmi elles, on comptait des maisons dont l'entrée électrique est endommagée, ainsi que des résidences saisonnières ou vacantes et qui sont jugées moins prioritaires que celles qui sont habitées.

Au plus fort moment de la tempête, environ 133 000 abonnés étaient dans le noir, précise Énergie NB. En tenant compte des nouvelles pannes survenues dans les jours suivants, toujours en raison du verglas, la société estime que 200 000 abonnés au total ont été touchés depuis le début de la crise.

Un geste de la communauté musulmane pour aider les sinistrés

Des bénévoles et membres du personnel du restaurant méditerranéen Blue Olive, à Dieppe, ont préparé 600 repas pour le centre de réchauffement de Sainte-Rose, dans la Péninsule acadienne.

Selon Mohamed Ali M'Halla, propriétaire du Blue Olive, c'est une occasion de rapprochement avec la communauté musulmane. Il souhaite aussi aider les sinistrés, en réponse au soutien que la communauté a reçu après la tuerie à la mosquée de Sainte-Foy, au Québec.

« Donc nous, comme musulmans, de Moncton, du Nouveau-Brunswick, on a dit: “Nous aussi, on doit donner. Nous aussi,on doit retourner quelque chose”. Il n’y a pas mieux que d’êtres solidaires avec les Acadiens aujourd’hui. [...] On veut aussi démontrer qu’on fait partie de cette société. On est fier d’être ici. Il n’y a pas mieux que l’action pour créer les liens. On est là. Notre rôle est de détruire les préjugés », explique Mohamed Ali M'Halla.

Les repas seront offerts aux gens de Sainte-Rose pour le souper dimanche.

Solidarité de la communauté acadienne néo-écossaise

La communauté acadienne de la Nouvelle-Écosse a aussi recueilli des dons pour les sinistrés de la Péninsule acadienne. Un spectacle de violoneux s'est déroulé dimanche après-midi au Café de l'Acadie, à Bedford. Les dons seront versés à la campagne Verglas Acadie 2017 d’UNI Coopération financière.

« Je recherchais un endroit où je pourrais mettre les fonds où ils pourraient être immédiatement utilisés, pas de frais d'administration, pas de bureaucratie. C'est un moment de crise et quand il y a une crise, il faut agir immédiatement. Il ne faut pas s'enfarger dans les fleurs du tapis. Je voulais un fonds qui avait une bonne réputation et que c'était entre bonnes mains et distribué aux bons endroits », explique Robert-Yves Mazerolle, l'organisateur de SOS verglas Acadie 2107.

Refuge et centres de réchauffement toujours ouverts

L’Organisation des mesures d’urgence indique que le refuge d’urgence aménagé dans le centre de congrès de Shippagan est toujours ouvert dimanche. Les sinistrés peuvent s’y reposer sur des lits.

De plus, les centres de réchauffement suivants, où les sinistrés peuvent notamment recharger leurs appareils mobiles, sont aussi ouverts :

  • Brantville - centre paroissial
  • Caraquet - hôtel de ville
  • Lamèque - église
  • Le Goulet - édifice municipal
  • Rivière-du-Portage - centre récréatif
  • Sainte-Marie-Saint-Raphaël - édifice municipal
  • Sainte-Rose - centre communautaire

Plus d'articles