Retour

La crue des eaux au Nouveau-Brunswick va rester élevée quelques jours

Le niveau du fleuve Saint-Jean devrait se stabiliser d'ici un jour, estiment les autorités, mais il restera élevé au cours des prochains jours avant le retour à la normale.

Les eaux surpassent d’environ 2 mètres, en moyenne, le point d’inondation dans les régions touchées, lundi matin, indique Robert Duguay, directeur des communications au ministère de la Justice et de la Sécurité publique.

À Saint-Jean, il est prévu que le niveau de l'eau augmentera encore un peu d'ici 24 heures, selon les autorités, avant de se stabiliser.

Plus au nord, l'eau a déjà cessé de monter. Le niveau du fleuve a grimpé à plus de 8,3 mètres à Fredericton, au plus fort des inondations, mais il doit baisser à 7,3 mètres d'ici mercredi, selon les projections. Il est actuellement tout juste sous la barre de 8 mètres.

Le mot d'ordre demeure : évacuez les zones sinistrées!

L'Organisation des mesures d'urgence du Nouveau-Brunswick (OMU) presse les sinistrés d’évacuer leur propriété. La Garde côtière canadienne et le ministère des Pêches et des Océans peuvent évacuer d’urgence les sinistrés qui ont besoin de soins médicaux ou qui sont incapables de quitter eux-mêmes leur maison en toute sécurité.

Les autorités recommandent aux personnes évacuées de s’inscrire à la Croix-Rouge même si elles n’ont pas besoin d’aide. Plus de 1000 personnes se sont inscrites jusqu'à présent, souligne Robert Duguay.

Suivez l'évolution de la situation avec les messages Twitter de nos journalistes :

Les autorités craignent une contamination de l'eau potable dans les régions inondées, parce que les eaux des inondations peuvent transporter des eaux usées.

« Il ne semble pas y avoir de problème jusqu’à présent. C’est certain qu’avec les niveaux d’eau historiques qu’on a atteints en fin de semaine, on fait des tests régulièrement pour s’assurer qu’il n’y a aucun problème avec l’eau potable », explique Robert Duguay.

Les eaux du fleuve Saint-Jean franchissaient les vannes du barrage de Mactaquac à la vitesse de 7,4 millions de litres par seconde, dimanche. Cette vitesse surpasse de 20 % celle que l’on avait prévue trois jours plus tôt.

À Fredericton, le palais de justice reste fermé au moins jusqu'à mercredi, annoncent les autorités. Entre-temps, toute personne qui doit comparaître en Cour provinciale doit se présenter au palais de justice de Burton à la place. Toute personne devant comparaître devant la Cour d’appel ou la Cour du Banc de la Reine doit plutôt se présenter au pavillon de la Faculté de droit de l’Université du Nouveau-Brunswick.

Risque d’inondation écarté dans le DSL de Saint-Jacques

Dans le nord-ouest, les autorités surveillent particulièrement la rivière Madawaska. Son niveau a augmenté à cause de la hausse des eaux du fleuve Saint-Jean et de l’accroissement du débit d’eau au barrage Témiscouata, au Québec, explique l’OMU.

Dans une mise à jour publiée lundi après-midi, les autorités signalent qu'il ne semble plus y avoir de risque pour les résidents de cette région, et que la situation ne devrait pas entraîner de répercussion sur le niveau du fleuve Saint-Jean.

Les autorités jugeaient auparavant que les résidents qui vivent le long du chemin Baisley, dans le district de services locaux (DSL) de Saint-Jacques, pouvaient connaître une inondation, et elles avaient mis à leur disposition des sacs de sable.

La Transcanadienne fermée encore quelques jours

Plus d’une centaine de routes dans la province sont fermées à cause des inondations, y compris la Transcanadienne entre Fredericton et Moncton, et la route 10 entre Fredericton et Chipman.

Il est difficile de prédire à quel moment la Transcanadienne sera rouverte, mais ce sera plutôt vers la fin de la semaine, estime Norman Clouston, directeur général de l’entreprise MRDC Operations, qui est chargée de l’entretien de cette route.

L'entreprise s'attend à devoir nettoyer et réparer la route avant de la rouvrir. Des vents forts ont créé des vagues qui ont érodé la route par endroits, indique M. Clouston. L'évaluation de la route pourrait commencer mardi si les eaux commencent à descendre.

Bientôt la lumière au bout du tunnel

Les eaux pourraient commencer à descendre lentement à compter de mardi ou de mercredi, estime Robert Duguay, mais il s'écoulera encore plusieurs jours avant le retour à la normale.

« Cette semaine, finalement, on va pouvoir voir un peu la lumière au bout du tunnel. On peut entrevoir maintenant des diminutions des niveaux d’eau. C’est ce qu’on va commencer à voir au cours des prochains jours [...] À moins qu’il y ait des changements, mais on ne prévoit aucune pluie durant la semaine, alors on devrait voir par samedi la région de Fredericton redevenir au niveau d’inondation », estime Robert Duguay.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine