Retour

La députée sortante Nicole Léger appuie Aussant dans Pointe-aux-Trembles

La députée sortante de Pointe-aux-Trembles, Nicole Léger, ainsi que l'exécutif du Parti québécois (PQ) de la circonscription appuient Jean-Martin Aussant en vue de la course à l'investiture du parti qui vise à lui désigner un successeur.

C'est l'expérience de député de M. Aussant que Nicole Léger a voulu mettre de l'avant pour expliquer sa décision, ainsi que son « profil économique ». Selon elle, le candidat « incarne » la proximité avec les citoyens, tout en ayant l’envergure d'un politicien qui a la capacité d'occuper de hautes fonctions au sein du parti.

Le fait que Jean-Martin Aussant ait fait carrière pendant plusieurs années dans le milieu financier est également un atout de taille pour Pointe-aux-Trembles, indique Mme Léger, puisque la circonscription a un réel besoin que l'on se penche sur son développement économique.

« Une meilleure desserte de transport, le besoin de main-d’œuvre de qualité et bien formée, améliorer la diplomation, la recherche de médecins de famille, la lutte à la pauvreté et donner une belle qualité de vie à nos familles feront aussi partie de tes défis », a-t-elle ajouté.

M. Aussant affrontera dans cette course le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Maxime Laporte, ce qui laisse présager de vifs débats. Maxime Laporte a reçu il y a quelques semaines les appuis de l'ancien premier ministre Bernard Landry et du député fédéral de la même région, Mario Beaulieu, du Bloc québécois.

Mais selon Nicole Léger, cette course à l'investiture n'a rien à voir avec de la « chicane », mais est plutôt l'exemple d'un processus démocratique. « Ce n’est pas de la chicane de débattre et de choisir le meilleur », dit-elle.

Quant à Jean-Martin Aussant, il dit vouloir redonner sa grandeur passée à l'est de l'île de Montréal.

« L’est de Montréal a longtemps rendu de grands services à Montréal et au Québec en termes industriels. Il est temps qu’il reprenne son importance dans le paysage économique et politique du Québec, et j’entends bien y contribuer directement », a-t-il déclaré.

La circonscription de Pointe-aux-Trembles est péquiste depuis sa création en 1988. Nicole Léger y a été élue députée pour une première fois en décembre 1996.

La Coalition avenir Québec (CAQ), qui entend bien faire une percée sur l’île de Montréal aux prochaines élections, y présentera Chantal Rouleau, l'actuelle mairesse de l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles.

Plus d'articles