Retour

La Division métropolitaine couronnée au match des étoiles

La Division métropolitaine a triomphé de la Division pacifique au compte de 4-3, dimanche, en finale du match des étoiles présenté à Los Angeles. Wayne Simmonds a obtenu le titre de joueur par excellence de la classique annuelle.

Simmonds, qui succède à John Scott, a fait la différence avec la quatrième réussite du camp vainqueur. Plus tôt, en demi-finales, l'attaquant des Flyers de Philadelphie a fait bouger les mailles du filet à deux reprises.

Les deux équipes finalistes de la compétition ont ajusté leur style de jeu en vue du tour décisif. De part et d'autre, l'aspect défensif a été mis de l'avant. Pas moins de 29 buts ont été enregistrés lors des 2 matchs précédents contre 7 pour la finale.

Braden Holtby a été parfait contre la Section pacifique en repoussant les cinq rondelles envoyées dans sa direction. À l'inverse, Sergei Bobrovsky a été déjoué à 3 occasions à la suite de 12 frappes. Joe Pavelski, Bo Horvat et Connor McDavid ont trouvé la faille dans son jeu.

Du côté de la Division métropolitaine, outre Simmonds, Cam Atkinson et les défenseurs Seth Jones ainsi que Justin Faulk ont fait mouche face aux gardiens Martin Jones et Mike Smith. Chacun des portiers a accordé 2 buts, le premier sur 7 lancers et le second sur 11 tirs.

Taylor Hall a été le seul joueur à amasser deux points en finale, soit des mentions d'assistance sur les réalisations de Jones et Simmonds.

La Division pacifique, championne de la première édition de la compétition à trois contre trois instaurée en 2016, a été incapable de rééditer sa victoire de l'année dernière.

Des demi-finales axées sur l'attaque

La Division métropolitaine a obtenu son laissez-passer pour la finale à la suite d'un gain de 10-6 contre l’Atlantique.

La Division atlantique, dirigée par Carey Price, avait pourtant gagné le concours d’habiletés la veille, et mérité le choix de son adversaire en demi-finales. Le pari du gardien du Canadien de Montréal n’aura donc pas rapporté.

Atkinson, invité à la dernière minute pour remplacer Evgeni Malkin, blessé, a joué les héros avec deux buts et deux mentions d’aide. Faulk a préparé trois filets des vainqueurs.

Alexander Ovechkin et Sidney Crosby, réunis au sein d’une même unité par l’entraîneur-chef Wayne Gretzky, ont chacun touché la cible une fois et inscrit une passe décisive. Bobrovsky a stoppé 7 des 10 tirs dirigés vers lui, tandis que Holtby a repoussé 12 des 15 lancers effectués dans sa direction.

Nikita Kucherov, à deux occasions, Victor Hedman, Erik Karlsson, Auston Matthews et Vincent Trocheck ont marqué les buts de la Section atlantique. Price a accordé 3 buts sur 6 lancers et Tuukka Rask a été déjoué à 6 reprises contre 14 tirs.

Dans la première demi-finale, la Division pacifique a fait plaisir aux supporteurs californiens avec une victoire de 10-3 contre la Division centrale.

Cam Fowler a fait scintiller la lumière rouge et préparé trois autres buts de l’équipe gagnante. Drew Doughty, Horvat, le capitaine McDavid et Johnny Gaudreau ont tous amassé trois points.

Tyler Seguin a participé à deux des trois réussites de la Centrale. Jonathan Toews, P.K. Subban et Vladimir Tarasenko ont été les marqueurs.

Lorsqu’un journaliste a demandé à Tarasenko ses impressions sur la défaite, il a simplement noté : « Je ne peux vraiment pas parler de ce match de façon sérieuse. »

Pour une deuxième année de suite, le match des étoiles de la LNH a été présenté sous la formule d'un tournoi à trois contre trois. Les joueurs de l'équipe championne se sont partagé une bourse de 1 million de dollars américains.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine