Retour

La douleur fantôme réduite grâce à la réalité virtuelle

Les personnes paraplégiques qui présentent une douleur fantôme aux jambes peuvent espérer la réduire à l'aide d'une technique mise au point par des neuroscientifiques suisses, qui a recours à la réalité virtuelle.

Un texte d'Alain LabelleDes travaux réalisés par le chercheur Olaf Blanke et ses collègues de l’École polytechnique fédérale de Lausanne laissent à penser que des thérapies visant à réduire ce type de douleurs chroniques pourraient un jour être créées.

À l’heure actuelle, de nombreux patients paraplégiques ressentent une sensation de douleur provenant de leurs jambes qui résiste à la thérapie médicamenteuse.

Le traitement de l’équipe helvétique offre un espoir de soulagement en restaurant un sens du toucher. En effet, elle a réussi à provoquer une illusion en amenant le sujet à penser que ses jambes avaient été légèrement frappées, alors qu'en fait il recevait des tapes dans le dos, au-dessus de la lésion de la moelle épinière.

La raison? Le sujet a aussi reçu des stimuli visuels de fausses jambes sur lesquelles on tapotait à l’aide d’un casque de réalité visuelle. Le participant les voyait de manière immersive comme ses propres jambes.

« Pendant que nous faisions cela, les sujets ont également déclaré que leurs douleurs avaient diminué », explique Olaf Blanke.

Le déroulement de l’expérience

Le matériel nécessaire comprend une paire de jambes de mannequin, une caméra, des lunettes de réalité virtuelle et deux bâtons. Les jambes du mannequin sont filmées par la caméra. La vidéo est transmise en temps réel aux lunettes de réalité virtuelle portées par le patient paraplégique.

Le sujet voit les jambes de mannequin d'en dessus, comme s'il baissait le regard sur ses propres jambes. En même temps, les scientifiques tapotent le dos du patient avec un bâton tout en tapotant simultanément les jambes de mannequin avec l'autre bâton.

Le participant reçoit deux stimuli, l'un tactile sur le dos et l'autre visuel par le dispositif de réalité virtuelle. Il est totalement conscient que les tapotements proviennent de son dos. Toutefois, il commence à avoir la sensation que les tapes proviennent de ses jambes paralysées.

Ces travaux repoussent les limites de l’utilisation de la réalité virtuelle, particulièrement lorsque deux stimuli entrent en conflit. Ils montrent qu’il est possible de manipuler le cerveau à des fins thérapeutiques.

La prochaine étape consiste à développer une technologie de réalité virtuelle qui automatise les stimulations de vision tactile – une thérapie numérique immersive – que des individus souffrant d'une lésion de la moelle épinière ou d'autres douleurs chroniques pourront utiliser régulièrement à partir de la maison.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Neurology.

La vidéo qui suit explique en images, en anglais, les présents travaux:

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine