Retour

La fièvre Q est sous-estimée en Alberta, disent des spécialistes en santé

Des experts en santé albertains recommandent de faire davantage de recherches et de porter plus d'attention à la fièvre Q, une infection qui touche les ruminants et transmissible à l'homme.

La fièvre Q est une infection causée par une bactérie, présente chez des ruminants comme les moutons, les chèvres et les vaches. Elle peut causer des problèmes de reproduction et des avortements. Chez l'humain, les symptômes s'apparentent à ceux de la grippe, notamment de la fièvre et une toux. Dans de rares cas, cette infection peut causer des problèmes cardiaques et causer la mort.

Le professeur en médecine à l'Université de l'Alberta Stan Houston rappelle que les cas graves restent très rares. Il souligne toutefois qu'il existe peu de connaissances dans la province sur cette maladie. Il est ainsi difficile, selon lui, de savoir si davantage de sensibilisation auprès du public est nécessaire.

D'après le spécialiste en maladie infectieuse à l'Université de Calgary Craig Jenne, des recherches permettraient d'en apprendre plus. « La fièvre Q ne va pas devenir le prochain Ebola », nuance-t-il.

Il ajoute que, comme les symptômes sont souvent identiques avec ceux de la grippe, il reste difficile de savoir combien de personnes en ont été atteintes dans la province. Il explique aussi que la fièvre est visible chez les animaux lorsque les femelles accouchent bien avant le terme de leur grossesse.

Il recommande de bien aérer les étables et de bien nettoyer les endroits où les animaux mettent bas, car la bactérie est souvent présente dans le placenta et le liquide amniotique.

Seuls cinq ou six cas chez l'humain sont rapportés chaque année en Alberta, même si le chiffre réel est bien plus élevé, estime Stan Houston.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine