Retour

La Garde côtière recommande de vider une épave polluante à Terre-Neuve

La Garde côtière canadienne recommande de retirer d'une épave à Terre-Neuve les dizaines de tonnes de mazout et de diesel qu'elle contient encore et qui s'écoulent lentement dans la mer.

Le Manolis L. a coulé en 1985 dans la baie de Notre-Dame, près des îles Change. À ce moment, le bateau contenait 500 tonnes d’hydrocarbures. Ces produits s’écoulent peu à peu.

La Garde côtière estime que l’épave contient encore de 113 à 150 tonnes d’hydrocarbures. La directrice régionale Anne Miller affirme qu’il est trop tôt pour déterminer exactement combien coûtera le retrait de ces produits, mais elle estime qu’il faudra plus de 6 millions de dollars.

Mme Miller affirme qu’un examen mené l’été dernier a permis de conclure que l’épave est stable. Il n’y a toujours aucun autre signe de dommages que ceux subis par le bateau lors de son naufrage. En conclusion, il n’y a pas de risque que l’épave se détériore rapidement.

Anne Miller ajoute qu’il n’y a pas encore d’échéancier pour la récupération des hydrocarbures. Entre-temps, la Garde côtière continue de surveiller les lieux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine