Retour

La GRC dépose des accusations de terrorisme envers une Torontoise

La GRC affirme avoir déposé des accusations de terrorisme contre une femme qui a été arrêtée le mois dernier dans un magasin Canadian Tire dans l'est de Toronto. L'incident remonte au 3 juin dernier.

Rehab Dughmosh, âgée de 32 ans, avait alors été arrêtée et accusée, entre autres, de voies de fait et de menaces de mort. Selon la police, elle aurait attaqué un employé du Canadian Tire avec un bâton de golf, puis aurait sorti un couteau avant d’être maîtrisée par d’autres employés et des clients.

Lorsqu’elle s’est présentée en cour pour répondre de ces accusations, le 6 juin, elle a prêté allégeance au groupe armé État islamique.

« Je suis promise au dirigeant des croyants, Abou Bakr Al-Baghdadi », avait-elle alors déclaré, devant la juge Alice Napier. Al-Baghdadi est le chef de l’EI.

Dughmosh avait prononcé ces mots avant même le début des procédures normales.

Mardi, la GRC a déposé 14 accusations de terrorisme envers elle. Selon Howard Piafsky, procureur de la Couronne, les accusations auxquelles elle faisait déjà face ont été transformées parce qu’elles seraient « au profit ou sous la direction d’un groupe terroriste ».

De plus, une accusation a été ajoutée, mardi. La GRC allègue que Dughmosh s’est rendue en Turquie et a tenté d’aller en Syrie en avril 2016.

Elle devrait comparaître devant un juge le 21 juillet prochain à 10 heures.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine