Retour

La GRC fait le point sur les recommandations du rapport MacNeil

La Gendarmerie royale du Canada affirme avoir fait d'importants progrès dans la mise en oeuvre des recommandations issues de l'examen indépendant portant sur le travail policier lors de la fusillade de Moncton en juin 2014.

Un texte de Antoine Trépanier

Une des améliorations qu'ont notées les dirigeants de la GRC depuis 2014 est l'accélération de la distribution des carabines de patrouille et de la formation. Selon le surintendant principal de la GRC, Eric Stubbs, le corps policier a acheté près de 4000 carabines et a formé 3300 membres à l'utilisation de ces armes.

Le commandant de la GRC au Nouveau-Brunswick, Roger Brown, n'a pas précisé combien de carabines ont été acquises pour le Nouveau-Brunswick, mais assure qu'il y en a assez pour faire face au danger. Ce dernier soutient que l'organisation policière doit encore travailler sur la communication, comme le système de communication radio, puisqu'il s'agit de recommandations qui n'ont pas encore été mises en oeuvre.

Par ailleurs, M. Brown dit qu'il ignore le coût de la mise en place des nouvelles procédures, mais qu'elles en valent la peine.

Un peu plus d'un an après le dépôt du rapport ducommissaire adjoint retraité de la GRC, Alphonse MacNeil,la GRC a fait une mise à jour mardi de l'adoption des recommandations de ce dernier.

La Gendarmerie royale du Canada affirme avoir mis en place 42 des 64 recommandations du rapport MacNeil, portant sur le travail des policiers lors de la fusillade de Moncton en 2014, et assure qu'il y en aura 52 d'ici avril 2016. La GRC souhaite avoir mis en oeuvre la totalité des recommandations d'ici mars 2017. Cependant, la GRC précise qu'il faudra plusieurs années encore avant que toutes les recommandations soient adoptées.

« Je suis fière du travail que nous avons accompli dans la dernière année, surtout en ce qui a trait à l'équipement et à la formation nécessaires pour la sécurité des policiers », affirme Janice Armstrong, sous-commissaire aux Services de police contractuels et autochtones.

En janvier 2015, M. MacNeil a rendu public un examen indépendant portant sur le travail des policiers lors des événements du 4 juin 2014, où trois policiers sont morts et deux autres ont été blessés. Dans son rapport, M. MacNeil soulevait plusieurs erreurs tactiques de la part de la GRC pendant cette intervention.

En tout, le rapport de près de 200 pages comptait 64 recommandations. La GRC s'était alors engagée à mettre en oeuvre plusieurs de ces recommandations et d'informer le public de ses démarches.

Parmi ces recommandations, on notait que la GRC devrait prendre des mesures « immédiates » pour accélérer la distribution de carabines de patrouille. Rappelons qu'aucun membre de la GRC étant intervenu dans les deux premières vagues de déploiement n'avait revêtu de gilet pare-balles rigide malgré le fait qu'un agent avait été atteint par balles.

Avec les informations de Julie-Anne Lapointe et Catherine Allard

Plus d'articles