Retour

« La guerre contre le charbon est finie », - Scott Pruitt chef de l'EPA

L'administrateur de l'Agence américaine de la protection de l'environnement (EPA), Scott Pruitt, signera aujourd'hui un projet de loi visant à abroger le Clean Power Plan, élément central de la stratégie de l'ancien président Barack Obama pour lutter contre le réchauffement climatique.

« Voilà le message du président : la guerre contre le charbon est terminée », a déclaré lundi M. Pruitt, un climatosceptique assumé qui a souvent combattu les lois environnementales quand il était procureur général de l'Oklahoma.

« Demain, à Washington, je signerai un projet de réglementation pour abroger le Clean Power Plan [CPP] de la précédente administration », a-t-il poursuivi pendant un discours prononcé à Hazard, dans le Kentucky, État producteur de charbon.

Le CPP vise à favoriser les énergies renouvelables au détriment d'énergies fossiles plus polluantes, dont le charbon. Il impose entre autres aux centrales thermiques des réductions de leurs émissions de dioxyde de carbone de 32 % d'ici 2030 par rapport à 2005.

Il est cependant bloqué par la justice, après que 27 États, majoritairement républicains, eurent demandé son retrait.

S'il entrait en vigueur, il se traduirait par la fermeture des centrales au charbon les plus anciennes et les plus polluantes.

« Des vainqueurs et des perdants »

Scott Pruitt a dénoncé le fait que l'administration Obama ait utilisé la Loi sur l’énergie propre pour désigner « des vainqueurs et des perdants », c'est-à-dire faire pencher la balance en faveur de certains producteurs d'énergie au détriment d'autres.

On ignore pour le moment si l'EPA a l'intention de remplacer le CPP après son abrogation, afin de réguler les émissions de gaz à effet de serre. L'Agence dit ne pas avoir pris de décision à ce stade, mais promet de lancer prochainement une consultation.

Lors de sa campagne électorale, le président Donald Trump avait promis de relancer l'industrie du charbon pour redonner du travail aux mineurs.

Les États-Unis sont le deuxième plus gros émetteur de gaz à effet de serre, derrière la Chine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine