Retour

La Maison Lebreux de Petite-Vallée s'envole en fumée

Neuf mois après l'incendie qui a ravagé le Théâtre de la Vieille Forge de Petite-Vallée, la Maison Lebreux est la proie des flammes.

Un texte de Laurie Dufresne

Un incendie s'est déclaré cet avant-midi dans le bâtiment, qui accueille les artistes et les touristes depuis maintenant 40 ans. « Vers les 10 heures, on croyait que c'était maîtrisé. Mais apparemment, le feu a couru à l'intérieur des divisions de la maison », raconte Simon Côté, copropriétaire de la Maison. Selon lui, il s'agit d'une perte totale.

Deux personnes se trouvaient à l'intérieur au moment du drame, mais elles ont pu être évacuées à temps. Personne n'a été blessé.

Une des deux personnes qui a été évacuée, Francine Mercier, affirme ne pas avoir craint pour sa sécurité.

Le feu ne s'est pas étendu aux chalets voisins.

Pour Simon Côté, ce sont des tonnes de souvenirs qui s’envolent. « C’est une maison que mon arrière-grand-père a bâtie avec un arrache-clou et un marteau. Ma grand-mère [a vécu] là. Nous, on a été élevés dans cette maison-là. »

La tragédie frappe d'autant plus l'imaginaire que la Maison Lebreux est un bâtiment situé à quelques pas du Théâtre de la Vieille Forge qui a lui aussi été la proie des flammes le 15 août dernier.

« Tous les artistes qui sont venus au Théâtre de la Vieille Forge, ce sont des amis de la famille. Ma mère les a tous hébergés comme ses fils et ses filles. C’est ça qui est un peu triste là-dedans », ajoute-t-il.

Reconstruction

Bien qu’encore bouleversé, Simon Côté assure qu’il y aura reconstruction. « C’est sûr qu’on va rebâtir quelque chose. Est-ce que ce sera une auberge? Je ne sais pas. Ça va être quelque chose avec un toit et des murs. Et les portes seront ouvertes aux touristes et à la parenté. »

Nombreuses réactions

Quelques heures après l'incendie, les réactions se multiplient sur les réseaux sociaux.

Joint au téléphone, le ministre responsable de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Pierre Moreau a affirmé : « On dirait que le sort s’acharne sur ce coin de pays. Moi je pense que les gens ont démontré un attachement aux installations qui étaient là. [...] Clairement, on devrait être là pour supporter cette communauté et faire en sorte qu’on puisse faire rayonner la culture dans cette partie de la Gaspésie. »

Plus d'articles