Retour

La Marche des fiertés en Turquie dispersée par les policiers

La police turque a dispersé dimanche des participants de la Marche des fiertés LGBTI à Istanbul en tirant des balles en caoutchouc.

Le rassemblement devait avoir lieu place Taksim, malgré l’interdiction décrétée la veille par les autorités locales.

Selon un journaliste de l’AFP, des policiers ont tiré des balles en caoutchouc vers un groupe d’une quarantaine de participants.

Samedi, le gouvernorat d’Istanbul avait interdit la Marche des fiertés LGBTI, invoquant la « sécurité des touristes ». Les organisateurs avaient balayé cette excuse « infondée » du revers de la main, annonçant que l’évènement aurait lieu quand même.

Pour leur part, des groupes d’extrême droite turcs avaient menacé de perturber la marche puisqu’elle doit se dérouler en plein Aïd el-Fitr, fête qui marque la fin du ramadan.

Les deux dernières éditions de la Marche d’Istanbul ont également été annulées. En 2016, les autorités avaient invoqué des raisons de sécurité puisque le pays avait été frappé par une série d’attentats revendiqués par le groupe armé État islamique et par les séparatistes kurdes.

En 2015, la Marche avait été interdite puisqu’elle coïncidait avec la fin du ramadan, selon l’association des LGBT.

Les manifestions précédentes s’étaient déroulées sans incident et avec la participation de milliers de personnes. La Marche d’Istanbul était considérée comme la plus importante manifestation du genre dans un pays musulman.

Plus d'articles

Commentaires