Retour

La mort de Ben Laden, il y a cinq ans, célébrée sur Twitter par la CIA

Il y a cinq ans, le leader d'Al-Qaïda Oussama ben Laden était tué dans un raid américain au Pakistan dans la nuit du 1er au 2 mai 2011, marquant la fin d'une longue chasse à l'homme après les attentats du 11 septembre 2001.

Pour marquer cet anniversaire, la CIA a tweeté le raid comme s'il avait lieu en direct. On y retrouve entre autres le fameux cliché du président américain Barack Obama et de la secrétaire d'État de l'époque, Hillary Clinton, dans la salle de crise de la Maison-Blanche.

Quelques minutes plus tard, à 3 h 39 du matin, la CIA annonçait la mort d'Oussama ben Laden.

Histoire de tweets

À l'époque, un tweet d'un informaticien pakistanais avait retenu l'attention des médias sociaux. « Un hélicoptère en vol au-dessus d'Abbottabad à 1 h du matin », avait observé Sohaib Athar.

Il avait entendu un bruit insolite alors qu'il travaillait tard sur son ordinateur dans la paisible bourgade pakistanaise.

Le raid américain commençait.

Ses gazouillis lui ont valu une avalanche d'entrevues et 100 000 abonnés sur Twitter.

Nouvelle cible

Cinq ans plus tard, les efforts de la CIA se sont depuis tournés vers le groupe armé État islamique (EI). L'agence américaine de renseignement a estimé dimanche que l'élimination de son chef, Abou Bakr Al-Bagdadi, aurait un impact important sur l'organisation djihadiste.

Le leader actuel d'Al-Qaïda toujours caché

Propulsé à la tête de l'organisation terroriste à la mort soudaine d'Oussama ben Laden, l'ancien numéro deux Ayman al-Zawahiri se cache dans la zone frontalière entre le Pakistan et l'Afghanistan afin d'éviter la capture, selon les experts. La dernière apparition publique du chef égyptien remonte à juillet 2015.

Son règne est marqué par un net déclin de l'organisation, et l'étendue de son influence est difficile à évaluer.

« Al-Qaïda est plus active en Arabie saoudite, en Syrie et en Irak, en particulier par l'entremise de sa branche Al-Nosra », estime l'auteur et analyste pakistanais Ahmed Rashid.

Il ne faut toutefois pas sous-estimer la discrétion d'Ayman al-Zawahiri.

« On pensait que la contribution de Ben Laden aux filiales [d'Al-Qaïda] était très faible, jusqu'à ce qu'une énorme quantité de documents soit découverte à Abbottabad », souligne William McCants, à la Brookings Institution à Washington.

Oussama ben Laden était le commanditaire des attentats du 11 septembre 2001 durant lesquels ont péri 3000 morts. Des quatre avions détournés par une vingtaine de terroristes d'Al-Qaïda, deux ont été lancés contre les tours jumelles du World Trade Center de New York et un autre contre le Pentagone, à Washington. Quant au dernier appareil, il s'est écrasé dans un champ en Pennsylvanie. Les terroristes avaient pour cible présumée le Capitole des États-Unis, à Washington.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine