Un organisme québécois, la Société pour les arts en milieux de santé (SAMS) s'est donné pour mission d'accompagner en musique les résidents des CHSLD du Québec. À quelques jours de Noël, la venue de ces musiciens est un véritable cadeau pour les aînés, mais aussi pour les membres de leur famille.

Un texte de Dominic Brassard

Au CHSLD Résidence Riviera de Laval, une trentaine de résidents et leurs proches sont réunis pour assister à un concert de Noël donné par des violonistes professionnels.

Certains patients sont atteints de la maladie d'Alzheimer, d'autres ont perdu l'usage de la parole à la suite d'un accident vasculaire cérébral. Les premières notes retentissent. Dans la salle, un homme confiné à un fauteuil roulant verse des larmes, ému.

Pour la directrice générale et artistique de la Société pour les arts en milieux de santé, Françoise Henri, la « beauté » de la musique a, sans aucun doute, des vertus thérapeutiques.

Il y a vraiment des effets très positifs. C'est déjà arrivé que des gens souffrant d'alzheimer chantent toutes les paroles d'une chanson qu'ils connaissent. C'est comme si la musique allait toucher une aire du cerveau qui est encore en santé.

Françoise Henri, directrice générale et artistique de la Société pour les arts en milieux de santé

Pour ce concert de Noël, les violonistes Ariane Bresse et Daniel Godin, aussi musiciens pour l'Orchestre symphonique de Laval, alternent les mélodies de Noël et les compositions classiques. Pour Ariane Bresse, le fait de jouer dans les CHSLD est tout naturel : « Je fais ça depuis que je suis adolescente. Je viens jouer dans les foyers de personnes âgées pour le plaisir d'entendre les gens chanter avec nous. »

Son conjoint, le musicien Daniel Godin, raconte que ces concerts ont aussi pour effet de stimuler certains aînés. « Hier, on jouait un Ave Maria. On les encourage à chanter pendant qu'on joue. Au début, il n'y avait personne. Et tranquillement pas vite, il y en a un qui s'est mis à chanter, puis après ça, un autre. Ça fait vraiment plaisir de voir qu'ils se sentent rejoints. »

Dans la salle, Sylvie Lessard accompagne sa mère, atteinte de la maladie d'Alzheimer. « Ma mère était enseignante. Elle était abonnée aux concerts. Elle ne communique plus nécessairement avec la parole, dit-elle. Mais quand elle écoute la musique, elle fait comme un chef d'orchestre. C'est une façon pour elle de communiquer. C'est comme s'il n'y avait pas de changement! »

La Société pour les arts en milieux de santé présente chaque année plus de 600 concerts à travers la province. À Laval, elle compte notamment sur l'appui de l'Orchestre symphonique de Laval et des Bibliothèques municipales.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine