L'agence spatiale américaine (NASA) a annoncé mercredi qu'elle compte repartir à la conquête de la planète Mars en mai 2018.

Le lancement du robot InSight sur la planète rouge avait d'abord été prévu pour le mois de mars de cette année, mais il a dû être reporté en raison de la défaillance d'un outil de mesure des mouvements sismiques fourni par l'Agence spatiale française.

Les capteurs du sismomètre français doivent fonctionner dans une chambre à vide pour détecter les moindres mouvements du sol, mais cette chambre n'était pas hermétique.

La nouvelle chambre à vide sera redessinée et assemblée par le Jet Propulsion Laboratory de Pasadena, en Californie, pendant que l'agence spatiale française se concentrera sur l'appareil lui-même.

Le robot InSight n'est pas mobile. Il doit se poser sur Mars pour forer dans son sol et l'étudier.

L'Europe à la conquête de l'espace

La NASA n'est toutefois pas la seule à vouloir en savoir plus sur Mars. L'Agence spatiale européenne, en collaboration avec l'agence spatiale russe Roscosmos, lancera de son côté une sonde et un démonstrateur d'atterrissage vers Mars lundi prochain. Ceux-ci devraient arriver à destination en octobre 2016.

L'envoi de la sonde vise à obtenir un inventaire détaillé de la composition de l'atmosphère de la planète alors que le démonstrateur d'atterrissage servira à faire atterrir un système volumineux et massif à la surface de la planète.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine