Retour

La NFL met un frein aux protestations sur le terrain pendant l'hymne national

Les propriétaires du circuit Goodell ont modifié la politique concernant l'hymne national américain, mercredi, après deux jours de discussions à la réunion annuelle printanière à Atlanta. Les joueurs ne pourront plus dorénavant poser un genou au sol en guise de contestation.

L'intégralité des membres des équipes de la NFL, joueurs comme entraîneurs, en passant par le personnel, devra rester debout sur les lignes de touche durant l'interprétation du Star-Spangled Banner. Si tel n'est pas le cas, l'organisation fautive recevra une amende.

Il sera toutefois possible de demeurer au vestiaire pendant l'hymne national et de rejoindre le reste de la formation après les dernières notes.

Les Steelers de Pittsburgh avaient adopté cette forme de protestation contre les Bears, à Chicago, le 24 septembre 2017 lors de la troisième semaine d'activités.

Le bloqueur Alejandro Villanueva, qui s'est rendu en Afghanistan à trois reprises avec les forces américaines, avait fait cavalier seul en bordure du terrain.

L'Association des joueurs de la NFL a indiqué qu'elle contestera tout élément de la nouvelle politique qui va à l'encontre de la convention collective.

Les protestations ont commencé en août 2016 par l'entremise de Colin Kaepernick, quart-arrière des 49ers de San Francisco à l'époque, en ouverture du calendrier préparatoire.

Sa décision de ne pas se lever est motivée par une lutte qu'il mène contre l'oppression de la communauté afro-américaine.

La réaction de ses compatriotes américains n'a pas été favorable au départ. Il a d'abord été copieusement hué par les spectateurs. S'en sont suivies des demandes à la direction des 49ers de le suspendre, puis de le licencier.

Lentement, mais sûrement, plusieurs collègues du circuit Goodell se sont ralliés à sa cause.

Le mouvement a considérablement pris de l'ampleur à l'automne 2017 et est devenu un sujet incontournable aux quatre coins de la NFL lorsque le président Donald Trump a suggéré aux propriétaires de congédier tous ceux qui s'agenouillent.

D'autres moyens ont été utilisés dans la Ligue afin de contester les injustices sociales, tout en restant debout. Des joueurs ont lié leurs bras entre eux, tandis que d'autres ont brandi un poing dans les airs.

Kaepernick est aujourd'hui sans emploi malgré des statistiques supérieures à nombre de ses homologues qui sont sous contrat avec une formation de la NFL.

Celui qui a conduit les 49ers au Super Bowl XLVII, en 2013, avait choisi de mettre un terme à son association avec l'organisation californienne en mars 2017.

Il a déposé un grief contre le circuit Goodell au mois d'octobre de la même année puisqu'il est convaincu que son activisme politique fait en sorte qu'il est toujours à la recherche d'une nouvelle niche 15 mois après être devenu joueur autonome sans compensation.

Plus d'articles