Retour

La paralysie sur l’autoroute 13 expliquée étape par étape

Les automobilistes coincés des heures sur l'autoroute 13 au cœur de la tempête, les 13 et 14 mars, se demandaient bien ce qui causait cette situation. Florent Gagné, le consultant choisi par Québec pour faire la lumière sur ce désastre, a établi le fil des événements. Le voici.

Un texte de Marie-Claude Frenette

14 mars - 14 h 30 : le réveil de la tempête

Les 14 et 15 mars 2017, une importante tempête de neige s’abat sur le sud-est du Québec. Les prévisions météorologiques émises la veille pour ces dates prévoyaient une vingtaine de centimètres à venir dans la région de Montréal. C’est plutôt une accumulation de 45 cm qui a été constatée au sol.

La tempête commence vers 14 h 30 et s’intensifie au cours de l’après-midi, en soirée et au début de la nuit.

L’A-13 sud, entre l’A-40 et l’A-20, est un tronçon habituellement très achalandé à l’heure de pointe et est constitué de dépressions, de montées et de tunnels. Le rapport Gagné précise que la neige s’y accumule facilement.

L’entreprise Roxboro Excavation, responsable du déneigement sur le tronçon de l’A-13 dans les deux directions, opère sur son circuit habituel jusqu'à 18 h.

14 mars – 16 h 37 : Opération Dégivreur déclenchée

La Sûreté du Québec (SQ) déclenche la phase B de l’Opération Dégivreur pour les conditions hivernales routières difficiles qui peut se rendre jusqu’à la phase E. En phase B, on examine la possibilité de faire appel aux mesures d’urgence.

14 mars – 18 h 04 : Un premier camion s’enlise

Sur le tronçon de l’A-13 situé entre l’échangeur de l’A-40 et la sortie de la rue Hickmore, un premier camion stagne dans la bretelle donnant l'accès à l’A-520 est à 18 h 04.

14 mars – 18 h 30 : Déneigement retardé

Les déneigeuses font le plein d’abrasifs et repartent, mais ont de la difficulté à se rendre sur l’A-13. L’équipe, qui normalement aurait dû arriver sur l’autoroute vers 18 h 50, parvient à atteindre l’A-13 sud entre 20 h 06 et 20 h 54. Immobilisés pendant longtemps au-dessus du viaduc de l’A-40, les chasse-neige n’ont toutefois pu reprendre les activités que plus tard dans la nuit.

14 mars – 19 h 15 : Un deuxième camion s’arrête

Sur le segment de l’A-13 sud situé entre la sortie de la rue Hickmore et l’échangeur de l’A-20, un camion se replie dans la bretelle en direction de l’A-20 est vers 19 h 15. La circulation est interrompue sur ce segment.

14 mars – 19 h 59 : Un troisième camion en repli

Un autre camion se met en portefeuille sur la voie de l’A-13 sud avant la sortie Hickmore.

14 mars – 20 h 05 : Un quatrième camion s’immobilise

Un autre poids lourd s’enlise dans la bretelle en direction de l’A-20 vers 20 h 05. Une importante congestion s’ensuit sur tout le tronçon de l’A-13 sud.

14 mars – 20 h 30 : Un poids lourd bloque la bretelle vers l’A-520 ouest

Ce blocage additionnel provoque une congestion monstre. « L’autoroute est devenue un immense stationnement jusqu’à la 40, c’est là où tout a commencé », a indiqué Florent Gagné en conférence de presse, vendredi matin.

Il a précisé que, selon l’analyse post-événement de la situation et contrairement à certaines informations véhiculées, l’immense blocage était déterminant et aurait eu lieu indépendamment du refus d’un camionneur de se faire remorquer.

14 mars – 21 h : Moment névralgique

Selon Florent Gagné, le moment tournant de la séquence de problèmes survient à 21 h. La situation s’envenime. Les mesures d’urgence auraient dû être déclenchées à cet instant-là.

14 mars – 21 h 33 : Un camionneur s’obstine à rester sur le tronçon

L’entreprise Remorquage Burnstall Conrad, qui détient un contrat d’exclusivité avec le ministère des Transports (MTQ) pour le tronçon de l’A-13 sud, est prête à remorquer les deux camions qui bloquent le passage. Un des deux conducteurs refuse le remorquage et préfère attendre que la route soit déneigée, bloquant ainsi l’accès à la bretelle vers l’A-20.

14 mars – 21 h 34 : Le service de gestion de la circulation du MTQ donne signe de vie

Pierre Charbonneau, le chef de service par intérim du Centre intégré de gestion de la circulation du MTQ envoie un message texte au groupe d’urgence pour les événements majeurs dans la métropole. Le texto fait état des camions enlisés et de trois bretelles fermées pour aller vers l’A-520 sur l’A-13.

14 mars – 22 h 38 : Manque de personnel signalé par le MTQ

Un membre du personnel sur place au Centre de gestion, le chef d’équipe Patrick Gadboury, informe M. Charbonneau, son supérieur, qu’il aurait fallu plus de personnel. Les préposés sont débordés par le nombre d’incidents qui ont lieu un peu partout sur le système routier et n’arrivent pas à dresser un portrait juste de la situation.

14 mars – 23 h 30 : La police reçoit des appels de détresse

L’agente de la SQ Oksana Gerasimova reçoit des appels de personnes coincées sur l’A-13 sud au poste de police et s’inquiète de la situation. Elle suggère que la phase C de l’Opération Dégivreur soit enclenchée, ce qui ne sera pas fait.

14 mars – 23 h 55 : La Ville de Montréal veut savoir ce qui se passe

Une conférence téléphonique d’un comité pour la sécurité civile de la Ville de Montréal a lieu avec Patrick Gadboury du MTQ. Les membres du comité conviennent de faire le point une heure plus tard, mais M. Gadboury ne participe pas à la discussion étant donné le trop grand nombre d’appels reçus au Centre de gestion de la circulation.

15 mars – 0 h 55 : « Gros problème », dit le personnel du MTQ

Le chef d’équipe au Centre de gestion de la circulation écrit à M. Gadboury qu’il y a « un gros problème » et que la congestion sur l’A-13 s’étend jusqu’à l’A-40 et que de nombreux camions et automobiles sont coincés.

15 mars – 0 h 55 : Le camionneur dégage le passage

La SQ force le camionneur près de la bretelle vers l’A-20 à être remorqué. La sortie est débloquée.

15 mars – 2 h : Un segment débloqué

Le dégagement progressif du segment de l’A-13 sud situé entre la sortie de la rue Hickmore et l’échangeur de l’A-20 s’amorce.

15 mars – 3 h 07 : Les mesures d’urgence et des autobus pour aller chercher les automobilistes

M. Charbonneau est mis au courant par M. Gadboury au Centre de gestion du MTQ que des gens sont coincés depuis plus de six heures dans leurs véhicules d’après l’information transmise par l’agente de la SQ qui vient de demander à la STM des autobus pour venir en aide aux automobilistes pris au piège.

Les mesures d’urgence sont mises en place avec les intervenants des différentes organisations.

15 mars – 3 h 24 : Les pompiers demandés en renfort

La SQ effectue des démarches afin de requérir l’assistance du Service des incendies de Montréal. La décision est prise de fermer l’A-13 sud à la hauteur de l’A-40. Le segment est fermé à 4 h.

15 mars – 4 h 16 : Opération Dégivreur phase C

Plus de quatre heures après la suggestion de l’agente Gerasimova, la SQ passe à la phase C de l’Opération Dégivreur. La SQ ferme le segment de l’A-13 à la hauteur de l’A-40.

15 mars – 4 h 29 : Les pompiers arrivent sur place pour aider à l’évacuation

15 mars – 5 h 25 : Des autobus sont disponibles sur l’A-13 pour accueillir les automobilistes

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine