Retour

La police produit le portrait-robot d’une suspecte grâce à son ADN

La police d'Hallandale, en Floride, s'est servie d'une nouvelle technologie pour générer le portrait-robot d'une femme soupçonnée du meurtre d'un couple ontarien en 2013, simplement grâce à l'ADN trouvé sur les lieux du crime.

Les corps, ligotés, des retraités Rochelle Wise et David Pichosky avaient été trouvés dans la maison d'Hallandale Beach, près de Miami, où ils passaient l'hiver.

Seule l'alliance de Mme Wise, d'une valeur de 16 000 $, avait disparu.

Le couple est mort asphyxié, selon les enquêteurs, qui sont à court de nouveaux indices depuis plus d'un an, admet le chef de police Dwayne Flournoy, d'où le recours à la nouvelle technologie de phénotypage appelée Snapshot

Les enquêteurs croient, selon son ADN, que la femme recherchée est d'origine slave. La police n'avait pas suffisamment d'ADN de la deuxième suspecte pour générer aussi son portrait-robot de cette façon.

Comme les prévisions météo

Le chef de police Flournoy dit que la nouvelle technologie Snapshot permet d'établir les probabilités selon lesquelles la suspecte soit d'une certaine origine ethnique ou ait la peau, les yeux ou les cheveux d'une certaine couleur.

Dans le cas présent, la probabilité que la femme recherchée soit d'Europe du sud-est est de près de 60 % et celle qu'elle soit d'Europe du sud, de plus de 20 %, révèle son analyse génétique. 

Cela permet à la police de « limiter » son champ de recherche, indique le chef Flournoy. Comme pour la météo, explique-t-il, si on prévoit seulement 10 % de risque de pluie, il est fort probable qu'il ne pleuvra pas.

Le chef de police dit qu'une cinquantaine d'agences et de corps policiers se sont servis de cette nouvelle technologie jusqu'à maintenant, mais que seulement sept ont rendu des portraits-robots publics.

Par ailleurs, la police d'Hallandale croit maintenant que la personne d'intérêt vue, sur les images d'une caméra de surveillance d'un voisin, en train de marcher le jour du meurtre vers l'arrière du domicile du couple tué est « impliquée d'une certaine façon » dans le crime.

 

Plus d'articles

Commentaires