Retour

La prochaine Taylor Swift pourrait être Québécoise... et virtuelle

Une nouvelle chanteuse fait ses débuts dans l'industrie de la musique. Elle s'appelle Maya Kodes, mais elle est tout sauf réelle.

Un texte de Valerie-Micaela Bain

Maya Kodes est en fait un hologramme, une nouvelle approche du divertissement musical.

L'équipe de Neweb.tv planche sur ce projet de plusieurs millions de dollars depuis plus d'un an. Un système de capture de mouvements relié à une marionnettiste transmet les données à un ordinateur qui reproduit en temps réel les mouvements avec l'avatar 3D Maya Kodes.

Sur scène, l'image de la chanteuse est transmise par un projecteur et diffusée sur un réflecteur au sol. Le réflecteur renvoie l'image de Maya sur une toile invisible.

Chanteuse, compositeur, musiciens, producteur et conseiller... Toute une équipe s'occupe du volet artistique de Maya Kodes.

Au Japon, l'hologramme Hatsune Miku attire les foules depuis quelques années, mais contrairement à Maya Kodes, son image n'est pas le résultat d'une diffusion en temps réel.

Maya Kodes lancera une première chanson cette semaine et l'album suivra au printemps. Toutes ses mélodies seront, elles, bien réelles.

Et Neweb.tv ne s'arrête pas là. L'entreprise prévoit développer prochainement de nouveaux personnages.

Plus d'articles