Retour

La région de Québec aura son cimetière musulman

Les membres de la communauté musulmane de la région de Québec se sont prononcés dimanche pour l'achat d'un terrain de 215 000 $ à Saint-Apollinaire pour y aménager un cimetière qui devrait voir le jour d'ici la fin de l'année.

La communauté musulmane de Québec souhaite avoir un cimetière depuis plusieurs années. L’offre d’achat a été déposée avant la fusillade du 29 janvier à la grande mosquée de Québec.

La promesse d’achat était conditionnelle à l’approbation des membres du Centre culturel islamique de Québec. Environ 70 membres actifs ont participé à l’assemblée générale extraordinaire, qui s’est tenue de 10 h à 13 h. Il ne reste que des détails administratifs à régler.

« Toute la communauté est heureuse de ce scénario, qui devait déjà être voté en assemblée générale avant l'attentat, précise le vice-président du Centre culturel islamique de Québec, Mohamed Labidi. On a dû retarder cette assemblée générale en raison des funérailles de nos frères. »

Le terrain d'une superficie de 120 000 pieds carrés est zoné pour la construction d'un cimetière.

La communauté musulmane avait également envisagé la possibilité d’acheter un terrain à Québec, mais le terrain trop cher – un million de dollars – a incité la communauté à se tourner vers l’option de la Rive-Sud.

« La Ville de Québec voulait nous aider [avec l'acquisition sur un terrain situé sur la Rive-Nord], mais c'était une option trop chère pour la communauté », explique M. Labidi.

Il s’agit du deuxième cimetière musulman au Québec. L’autre est situé à Laval.

Sécurité renforcée à la mosquée

Cette assemblée des membres de la communauté musulmane a également été l'occasion de confirmer l'agrandissement du Centre culturel islamique de Québec au cours des prochains mois.

Ces travaux permettront entre autres d'accroître le niveau de sécurité de l'établissement. L'accès à la salle de prière devra dorénavant se faire avec une puce magnétique.

Plus d'articles