Il n'y a pas si longtemps, on nous parlait de « Liberté 55 », puis de la retraite à 65 ans, peut-être même à 67 ans. Aujourd'hui, ils sont de plus en plus nombreux à rester sur le marché du travail, même après l'âge de 70 ans. Certains le font par obligation, d'autres par amour pour leur métier.

Un texte de Louis-Philippe Ouimet

Selon Statistique Canada, en 2000, environ 6 % des Canadiens et des Canadiennes de 65 ans et plus travaillaient. En 2015, c'est près de 13 % du même groupe d'âge qui se rendaient encore au boulot. Il y a donc une nette augmentation de gens qui refusent la retraite parmi les 65 ans et plus.

Le cas Bernard Derome

Maintenant âgé de 72 ans, l'ancien chef d'antenne du Téléjournal de Radio-Canada continue de travailler, et ce, au petit matin. Il est à la barre d'une émission de Radio-Classique.

« C'est vraiment le bonheur de la musique qui fait que je me suis retrouvé ici, affirme M. Derome. Je me suis posé toutes sortes de questions, je ne voulais pas avoir l'air du gars qui s'accroche à quelque chose, pour qui il faut qu'il ait absolument son public. Pas du tout. C'est pour l'amour de la musique. »

Par pur plaisir donc, il anime le matin et pendant le reste de ses journées il travaille sur des projets de documentaire en plus de s'impliquer pour la Maison du Père et pour l'Institut d'études internationales de Montréal de l'UQAM, dont il est le président. «  Retraite, c'est un mot que je n'aime pas du tout, qui dans mon esprit n'existe pas, ajoute-t-il. Je ne l'ai jamais trouvé dans un dictionnaire non plus.  »

Joindre les deux bouts

La retraite, ce n'est pas non plus pour Ginette Beaudry, 65 ans. Elle occupe cependant un poste de brigadière en partie par obligation financière. 

« Je n'ai pas le choix financièrement, confie-t-elle. J'ai travaillé pour une banque pendant une trentaine d'années. On n'était pas obligé de faire partie du fonds de pension. Je l'ai fait trop tard. Mais c'est correct. »

Elle adore son nouveau métier qui lui permet de maintenir la forme.

Une moyenne d'âge en augmentation

L'âge moyen de la retraite ne cesse de fluctuer avec les années. Toujours selon Statistique Canada, en 2002 au pays, on prenait en moyenne sa retraite à l'âge de 61 ans. En 2015, c'est à 63 ans.

Parmi ceux et celles qui décident de rester sur le marché du travail, ils seraient plus nombreux à le faire par obligation, explique Julie Carignan, psychologue organisationnelle. « Ceux qui restent par obligation, je pense que ça a toujours été. Je pense qu'il y en a de plus en plus à cause de la volatilité de l'économie, des contrecoups boursiers », avance-t-elle.

Travailler encore longtemps

Bernard Derome continuera de travailler aussi longtemps que possible, même si ses journées débutent souvent à l'aurore et se terminent parfois tard. Ginette Beaudry affirme également que tant que la santé le lui permettra, elle sera fidèle au poste.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine