Retour

La route 11 au Nouveau-Brunswick sera améliorée au coût de 272 M$

Les gouvernements du Nouveau-Brunswick et du Canada annoncent des projets d'amélioration de la route 11 dans les régions de Bouctouche et de Miramchi au coût de 272 millions de dollars.

Fredericton et Ottawa ont présenté les deux projets vendredi matin. Il s'agit d'élargir à quatre voies la route sur environ 20 km du sud de Shediac River jusqu'au sud de la Petite rivière de Bouctouche, et de construire une voie de contournement sur 11 km entre Glenwood et Miramichi.

Le gouvernement provincial estime que les travaux dans la région de Bouctouche vont commencer cette année et se poursuivre jusqu'à la fin de 2021, et qu'à Miramichi ils seront exécutés du printemps 2018 à l'automne 2021.

« Nous commençons à rejoindre les deux bouts de cette route si importante pour le Nouveau-Brunswick », a déclaré Dominic LeBlanc, ministre des Pêches et Océans et député de Beauséjour.

« Ce projet va aider toutes les régions de notre province », a souligné Brian Gallant, premier ministre du Nouveau-Brunswick.

Le Nouveau-Brunswick investira 147,1 millions de dollars dans le projet, et le Canada 125,2 millions de dollars. Les gouvernements estiment que 2700 emplois seront créés pour la durée des travaux.

Le maire Bouctouche, Roland Fougère, est ravi.

Avec cette annonce-là, pour nous autres, ça va être un gros avantage au niveau du développement économique. La ville, on a investi du gros argent dans notre parc industriel. Si ça peut attirer de nouvelles entreprises et créer de nouvelles jobs, c’est un plus pour la ville.

Roland Fougère, maire de Bouctouche

Le maire ajoute que l’amélioration de la route profitera à l’industrie touristique. La région est renommée pour le Pays de la Sagouine, la Dune de Bouctouche, l’Arboretum Irving et ses sentiers, entre autres.

« On espère que ça attirera plus de touristes et que les gens vont se sentir plus en sécurité en voyageant sur la nouvelle quatre voies », souligne Roland Fougère, en entrevue à l’émission Le réveil Nouveau-Brunswick, d’ICI Acadie.

L’annonce suscite de l’espoir à Richibucto même si les travaux ne se rendront pas jusque là.

« De très grands espoirs. Ce que nous avons entendu aujourd’hui, c’est qu’il va y avoir d’autres phases qui vont être mises de l’avant, qui vont être annoncées, et ça comprend le développement de la route en allant vers le nord. J’ose croire qu’avant longtemps, on va parler d’une route peut-être pas à quatre voies jusqu’à Miramichi, mais ce serait souhaitable, et peut-être plus loin en allant de Miramichi vers la Péninsule », affirme Roger Doiron, maire de Richibucto.

Un projet de longue date

L’élargissement de la route est un sujet chaud au Nouveau-Brunswick depuis des décennies. Plusieurs gouvernements ont promis de l’élargir de Shediac jusqu’au nord de la province. Le gouvernement progressiste-conservateur de Bernard Lord avait promis d'élargir la route à quatre voies sur 120 km. Les libéraux de Shawn Graham aussi.

En juillet 2015, la province avait annoncé des travaux allant jusqu’à 46,2 millions de dollars sur trois ans. Le gouvernement fédéral avait pour sa part annoncé un financement pouvant aller jusqu’à 27 millions de dollars.

En campagne électorale, tant les libéraux provinciaux de Brian Gallant que le Parti libéral du Canada ont promis un important projet d’infrastructure pour cette artère du développement économique du nord de la province.

Avec des informations de Nicolas Steinbach et de Michel Corriveau

Plus d'articles

Commentaires