Retour

La Saskatchewan est à la traîne dans le dossier de la marijuana, selon les municipalités

L'Association des municipalités urbaines de la Saskatchewan (SUMA) indique qu'il est grand temps que la province dévoile son plan en vue de la légalisation de la marijuana, prévue au mois de juillet 2018.

Le président de SUMA, Gordon Barnhart, estime que les municipalités sont sur la ligne de front lorsque vient le temps de se préparer à la légalisation de la marijuana.

Il explique que les municipalités doivent notamment décider les zones où les commerces de vente du produit seront situés.

M. Barnhart ajoute que les municipalités doivent aussi s'assurer que leurs lois municipales soient en accord avec celles concernant la légalisation de la marijuana.

Il souligne que les municipalités doivent attendre que la province annonce des détails de son plan entourant la réglementation provinciale de la marijuana, notamment l'âge de consommation et le type de système de vente sélectionné avant d'entamer des préparatifs.

SUMA rappelle que d'autres provinces canadiennes, comme l'Ontario et le Québec, sont déjà bien avancées en ce sens.

La révision est en cours

Dans le discours du trône de la semaine dernière, le gouvernement de la Saskatchewan a indiqué que la légalisation de la marijuana faisait partie de ses priorités.

Selon le premier ministre Brad Wall, plus de 35 000 réponses ont été reçues grâce à une consultation publique en ligne.

Gordon Barnhart croit que la Saskatchewan est à la traîne derrière les autres provinces.

« Le 1er juillet 2018 arrivera plus vite qu'on le pense, qu'on soit prêt ou non », affirme M. Barnhart.

SUMA veut un partage des profits

SUMA veut qu'on inclue dans la loi des dispositions pour qu'une partie des profits récoltés par les taxes soit distribuée aux municipalités pour aider à sa mise en application.

Brad Wall a déjà dit qu'il veut que l'argent amassé grâce aux taxes soit redirigé vers l'éducation et la prévention de la conduite avec facultés affaiblies, et non pas aux villes.

Son gouvernement a réclamé qu'on repousse la date officielle pour la légalisation de la marijuana, mais le gouvernement fédéral a maintenu la date limite au 1er juillet 2018.

Avec seulement huit mois à faire, Gordon Barnhart affirme que la province doit agir maintenant.

Avec les informations de CBC News

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine