Cette semaine, dans notre coup d'œil sur l'actualité internationale : des décapotables aquatiques aux États-Unis, des bureaux de vote rudimentaires en Guinée et un festival bien particulier en Thaïlande.

SAMEDI 10 OCTOBRE, ÉTATS-UNIS

La route 66 revue et corrigée! Bob Davis, de Bullhead City en Arizona, et Rob Vondracek, de Fountain Hills en Arizona, conduisent leurs voitures amphibies de conception allemande sur le lac Mead, à Hoover Dam, près de Las Vegas. REUTERS/Steve Marcus

DIMANCHE 11 OCTOBRE, GUINÉE

Vous trouvez que votre bureau de scrutin est rudimentaire? Probablement moins que ceux utilisés lors du scrutin présidentiel en Guinée. Ces électeurs de Conakry attendent en file pour pouvoir voter... dans un autobus en décrépitude. REUTERS/Luc Gnago

LUNDI 12 OCTOBRE, TERRITOIRES PALESTINIENS

Des manifestants tentent d'aider un homme en feu après que ce dernier eut tenté de lancer un cocktail Molotov en direction des forces policières israéliennes durant une émeute qui se déroulait dans la ville d'Hébron. REUTERS/Mussa Qawasma

MARDI 13 OCTOBRE, BRÉSIL

Ce ne sont pas des dauphins échoués, mais bien des carcasses de vaches qui se sont retrouvées sur la plage de Gatos Mortos de Bacarena, à la suite du naufrage d'un bateau qui transportait un troupeau de 5000 bêtes vivantes. Quelques dizaines de vaches ont survécu, mais les charognes des autres se sont empilées sur la plage. REUTERS/Tarso Sarraf

MERCREDI 14 OCTOBRE, MEXIQUE

Voici un costume d'Halloween qui sera très populaire au Mexique cette année. Un employé de la firme Grupo Rev de Cuernavaca, près de la ville de Mexico, confectionne un masque du républicain Donald Trump, dont certains propos jugés racistes par des Mexicains n'ont pas été bien reçus. REUTERS/Henry Romero

JEUDI 15 OCTOBRE, ÉTATS-UNIS

La candidate à la présidence du Parti démocrate américain Hillary Clinton s'amuse de la coupe de cheveux à son image de la sympathisante Maria Anita Monsivaiz, lors d'un rallye qui se tenait à San Antonio, au Texas REUTERS/Darren Abate

VENDREDI 16 OCTOBRE, THAÏLANDE

Être tiré à quatre épingles n'a pas la même signification au festival végétarien de Phuket, durant lequel il est possible d'observer des rituels religieux pour le moins particuliers lors de la procession. REUTERS/Jorge Silva

Plus d'articles

Commentaires