Retour

La Société canadienne du sang recherche 25 000 dons d'ici la fin de l'année

La Société canadienne du sang a besoin de plus de 25 000 dons pour atteindre ses quotas nationaux d'ici la fin du mois de décembre. Une collecte de sang est organisée lundi à l'hôpital de l'Université de l'Alberta afin de l'aider à atteindre cet objectif.

La clinique de collecte du sang à l'hôpital de l'Université de l'Alberta accueille les donneurs de 9 h à 13 h.

Décembre est, traditionnellement, un mois où l'on récolte assez peu de dons de sang. Les tempêtes hivernales qui ont touché le pays ont par ailleurs forcé l’annulation de plusieurs cliniques de collecte de sang, ce qui a freiné le travail de l’organisme.

« Nous avons vraiment besoin de sang à cette période de l'année », a déclaré Liz James, gestionnaire du territoire de la Société canadienne du sang à Edmonton.

« Pour les vacances, beaucoup de gens s'en vont et nos donneurs réguliers ne sont pas toujours là pour donner du sang, poursuit-elle. Malheureusement, à cette période de l'année, il y a une augmentation des accidents, donc nous avons toujours besoin d'avoir du sang à portée de main. »

De récentes modifications des lignes directrices ont également ralenti le flux des donneurs. Depuis le 10 décembre, par exemple, les femmes canadiennes doivent attendre au moins 12 semaines pour deux dons de sang, contre huit semaines auparavant. Le site web de la Société canadienne du sang indique que les femmes ont besoin des quatre semaines supplémentaires pour reconstituer leur niveau de fer.D'autres lignes directrices deviendront « légèrement plus strictes » pour les hommes et les femmes en 2017, a annoncé l'agence, alors même qu’elle essaie de recruter 100 000 nouveaux donneurs pour l'année à venir.

Environ la moitié des Canadiens répondent aux critères qui permettent de donner du sang, mais seul 1 Canadien sur 60 le fait, selon la Société canadienne du sang. Moins de 400 000 personnes font régulièrement des dons.

« C'est une procédure très simple et beaucoup de nos donateurs disent qu'il est en fait moins douloureux [de donner son sang] que d'avoir un test sanguin », affirme Liz James.

Le sang est toujours recherché, car chaque don a une durée de conservation de seulement 42 jours.

Plus d'articles

Commentaires