La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) se prépare à envoyer quatre avions-citernes pour combattre les importants feux de forêt qui ravagent la ville de Fort McMurray, à 400 kilomètres au nord d'Edmonton. Le départ des appareils est prévu jeudi, à 10h.

L'équipage devrait être composé d'une dizaine de personnes. « On parle de deux personnes par appareil, en plus du technicien en aéronautique, qui suit souvent deux appareils. ». précise Gérard Lacasse, de la SOPFEU.

Une quarantaine de combattants pourraient également être déployés sur le terrain. Ils se tiennent prêts à partir à tout moment.

La réunion a permis de déterminer les besoins de l'Alberta et les ressources disponibles dans les provinces. « Je pense que c'est ce qu'on pouvait donner présentement », indique M. Lacasse.

En raison de la fermeture de l'aéroport de Fort McMurray, les équipes, qui partiront de Québec, ont reçu la directive de se rendre à Slave Lake, une petite municipalité située à 200 km au sud-ouest de là.

Le premier ministre Philippe Couillard s'est dit prêt à déployer toutes les ressources nécessaires pour aider l'Alberta. Il a parlé « d'un désastre apocalyptique ».

Il a déclaré que son bureau était en lien avec celui de la première ministre albertaine, Rachel Notley, à qui il n'avait pas encore réussi à parler en début d'après-midi.

Feu de forêt à Fort McMurray

Le feu, qui s'étend maintenant sur 100 kilomètres carrés, a détruit 1600 résidences et bâtiments. Les quelque 80 000 résidents de la municipalité sont évacués.

Déjà, quatre hélicoptères CH-146 Griffon de l'armée canadienne ont été déployés à Fort McMurray pour soutenir les efforts du gouvernement albertain.

L'Ontario enverra pour sa part 100 pompiers et un avion de Trenton en renfort. La Colombie-Britannique, elle, qui est déjà aux prises avec ses propres feux de forêt, a dû décliner la demande d'aide de l'Alberta.

Plus d'articles

Commentaires