Un mois après un séisme dévastateur qui a fait 650 morts et plus de 16 000 blessés, l'Équateur a de nouveau été le théâtre de 2 tremblements de terre, mercredi.

Les secousses, de magnitude 6,7 puis de 6,8 ont causé la mort d'une personne et fait 85 blessés, dont 2 graves. Elles sont survenues sur la côte du Pacifique, non loin de l'épicentre du séisme du mois dernier, à quelque 200 km au nord-ouest de la capitale, Quito. La première secousse a été ressentie dans la nuit tandis que l'autre a frappé en fin de matinée.

Lors d'une allocution télévisée diffusée après la première secousse, le président équatorien Rafael Correa a affirmé qu'une enquête tentera de déterminer les circonstances « un peu confuses » du décès, qui est survenu dans la province de Manabi.

Le président Correa a expliqué qu'il s'agissait d'une réplique du tremblement de terre du mois dernier et non d'un nouveau séisme. Il a exhorté les Équatoriens au calme en ajoutant : « c'est normal et des répliques sont à attendre dans les deux mois » qui suivent le 16 avril.

Les deux répliques de mercredi ont été ressenties aussi loin que dans l'ouest de la Colombie. Elles n'ont pas causé de dégâts importants, mais, par mesure de précaution, le gouvernement a décidé d'annuler les classes partout dans le pays.

Plus d'articles

Commentaires