Retour

La vente de la Maison de Radio-Canada officialisée

La société d'État Radio-Canada et ses partenaires ont officiellement signé les ententes concernant la construction de la nouvelle Maison de Radio-Canada et la vente de son présent immeuble.

Radio-Canada cède ainsi son immeuble à la société Groupe Mach pour la somme de 42 millions de dollars et cède la portion est de son terrain, celle où sera située la future Maison de Radio-Canada, au Groupe Broccolini pour la somme de 1 $.

La vente de la partie est du terrain de Radio-Canada – où était situé l’ancien « stationnement Papineau » de la société – fait partie d’une transaction qui comprend la construction de la nouvelle Maison de Radio-Canada et un bail de 30 ans au coût de 21 millions de dollars par année.

Le communiqué de la société d’État avance que la somme de 21 millions de dollars est l’équivalent des frais annuels d’entretien de la tour, en 2017. Le diffuseur public souligne que la transaction lui permet également de se dégager du déficit accumulé pour l’entretien de l’immeuble qui s’élève à 170 millions de dollars, selon le communiqué de la société.

En février 2016, M. Lacroix avait publié un communiqué dans lequel il expliquait que les « installations actuelles sont vétustes et nécessitent des rénovations majeures ».

Les travaux préparatoires à la construction de la nouvelle Maison de Radio-Canada s’amorceront le 7août prochain.

Quant aux travaux de réfection de la tour de Radio-Canada, ils ne débuteront qu’en 2020, une fois que la Société Radio-Canada aura emménagé dans ses nouveaux locaux.

« Voilà donc une nouvelle étape de franchie pour doter CBC/Radio-Canada à Montréal d’installations optimales qui constitueront un lieu de création et de production incomparable pour ses équipes, et ce, sans requérir d’investissements supplémentaires du gouvernement ou des contribuables », a déclaré par voie de communiqué le président et directeur général de Radio-Canada, Hubert T. Lacroix.

Une tour de 46 ans sur un vaste terrain

Selon l’extrait du rôle d’évaluation foncière de la Ville de Montréal en vigueur pour 2017, 2018 et 2019 (et en date du 21 juillet 2017), l’immeuble à bureaux de la Société Radio-Canada valait 102,4 millions de dollars, au 1er juillet 2015.

À lui seul, le terrain valait près de 46 millions de dollars et le bâtiment comme tel 56,4 millions de dollars.

Construite en 1971, la Maison de Radio-Canada dispose d'un terrain de quelque 90 000 mètres carrés.

Les préoccupations des syndiqués de Radio-Canada et CBC

Le Syndicat des communications de Radio-Canada (SCRC) compte environ 3000 membres, tant des journalistes, des techniciens que des employés de bureau.

Le SCRC rappelle qu'elle s’est toujours opposée à cette vente « qui est celle d’un bien public à des intérêts privés », affirme Kamel Bouzeboudjen, responsable des communications au SCRC. « Au plan symbolique, c’est fort », ajoute-t-il.

Le SCRC a entrepris « toutes les démarches possibles » pour faire stopper la vente de la Maison de Radio-Canada. « Malheureusement ça n’a pas marché », déplore le responsable des communications.

« Radio-Canada ne produit plus » - Le SCRC

À Hubert Lacroix, qui affirme que les équipes de CBC/Radio-Canada à Montréal bénéficieront « d’installations optimales qui constitueront un lieu de création et de production incomparable », le SCRC rétorque que « Radio-Canada ne produit plus ».

« La dernière production interne était L’auberge du Chien noir; c’est terminé », affirme Kamel Bouzeboudjen.

L’actuelle maison de Radio-Canada compte une douzaine de studios, or seuls trois studios sont prévus dans le nouvel immeuble, fait-il remarquer en substance.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine