Mère Teresa est canonisée dimanche. Elle avait été béatifiée par Jean-Paul II en 2003. Voici 10 moments-clés de la vie de « Sainte de Calcutta ».

1. 27 AOÛT 1910

Naissance à Skopje, en Macédoine, qui faisait alors partie de l'Empire ottoman, d'Agnès Gonxha Bojaxhiu. Elle est la cadette des trois enfants d'un couple catholique d'origine albanaise. Orpheline de père à 8 ans, elle s'intéresse très tôt à l'idée de devenir missionnaire.

2. NOVEMBRE 1928

À 18 ans, elle rejoint les Sœurs de Notre-Dame-de-Lorette, un ordre religieux irlandais ayant des écoles dans plusieurs pays, et part pour Dublin. Elle apprend l'anglais, devient novice et reçoit le nom de Mary Teresa, d'après sainte Thérèse de Lisieux.

3. JANVIER 1929

Sœur Mary Teresa arrive à Calcutta, en Inde. Après avoir fait ses premiers vœux, en mai 1931, elle commence à enseigner à l'école de filles du couvent de Loreto Entally. Le 24 mai 1937, elle prononce ses vœux définitifs et devient mère Teresa. En 1944, elle est nommée directrice de l'école.

4. 10 SEPTEMBRE 1946

Alors qu'elle est dans le train pour Darjeeling, où se trouve un autre couvent de l'ordre, elle affirme avoir reçu un appel de Jésus lui demandant de quitter le couvent et d'aider « les plus pauvres d'entre les pauvres » en vivant parmi eux. En 1948, elle obtient la permission du pape de quitter le couvent. Elle revêt pour la première fois son célèbre sari blanc bordé de bleu et, après avoir reçu une formation d'infirmière, s'établit dans un bidonville.

5. 7 OCTOBRE 1950

Elle reçoit l'autorisation d'établir la nouvelle congrégation des soeurs Missionnaires de la charité. En plus de ceux de pauvreté, de chasteté et d'obéissance, l'ordre impose un quatrième vœu, celui de l'aide aux pauvres. Elle se donne pour mission de prendre soin des affamés, des sans-abri, des lépreux et de tous ceux qui se sentent rejetés.

Mère Teresa met sur pied une école pour les enfants des bidonvilles, en plus de se consacrer à soigner les malades refusés par les hôpitaux. Elle obtient la nationalité indienne.

6. 1952

Après avoir rencontré une femme pauvre agonisante que les hôpitaux ne veulent pas accepter, elle décide de fonder un hospice pour aider les démunis à mourir dans la dignité. Elle fonde un foyer pour les démunis (Nirmal Hriday, la Maison du cœur pur), puis un hospice pour les lépreux, plusieurs cliniques et un orphelinat.

7. 1959

Plusieurs religieuses se joignent à mère Teresa et la congrégation se développe en dehors du diocèse de Calcutta. Grâce aux dons qui commencent à affluer, les sœurs missionnaires ouvrent des hospices, des dispensaires et des orphelinats dans d'autres villes indiennes, puis au Venezuela, en Italie, en Autriche et en Tanzanie. Dans les années 1970, des fondations sont créées dans des dizaines d'autres pays, notamment ceux du bloc communiste.

8. 10 DÉCEMBRE 1979

Mère Teresa reçoit le prix Nobel de la paix pour « son travail altruiste visant à aider à l'humanité qui souffre ». Le comité souligne son « respect pour les humains, leur dignité et leur valeur innée », ainsi que sa « compassion sans condescendance. » Au cours de sa vie, elle a reçu plusieurs autres prix, dont la médaille de la Liberté, la plus haute distinction civile décernée par les États-Unis.

9. 5 SEPTEMBRE 1997

Mère Teresa meurt à 87 ans d'une défaillance cardiaque, six mois après avoir abandonné ses fonctions à la tête des Missionnaires de la charité. Elle a droit à des funérailles d'État et sa tombe devient rapidement un lieu de pèlerinage et de prière pour les gens de toutes les confessions.

À sa mort, son ordre comptait quelque 4000 religieuses et 400 frères et gérait plus de 600 établissements (foyers pour mourants, dispensaires, cliniques, orphelinats et écoles) dans une centaine de pays. En son honneur, les Nations unies ont désigné la date de sa mort, le 5 septembre, la journée internationale de la charité.

10. 19 OCTOBRE 2003

Le pape Jean-Paul II procède à sa béatification devant 300 000 fidèles à Rome, après l'authentification d'un miracle qui lui est attribué. Treize ans plus tard, la bienheureuse mère Teresa devient sainte. 

Plus d'articles

Commentaires