Retour

La ville de Kamloops dépassée par le nombre d'évacués des feux en C.-B.

Les feux de forêt alimentés par des conditions venteuses continuent de mener à des évacuations en Colombie-Britannique, et les autorités craignent que la ville de Kamloops, qui accueille les sinistrés, soit débordée.

En fin de journée, samedi, sept autres ordres d'évacuation ont été donnés, notamment pour des milliers de résidants de la ville de Williams Lake et de ses environs.

Le directeur du district régional de Cariboo, Al Richmond, explique que le maire et lui ont pris cette décision parce que les flammes menaçaient de bloquer les routes de sortie. Ils avaient initialement l'intention de diriger les évacués vers la ville de Prince George, au nord, mais les flammes ont gagné cette autoroute, a-t-il précisé. La majorité d'entre eux ont donc trouvé refuge au sud, à Kamloops.

La ville, qui est selon lui surbondée, doit également accueillir les évacués de Loon Lake.

M. Richmond s'inquiète d'excéder la capacité du centre et exhorte tous les résidants qui doivent abandonner leur domicile à appeler la Croix-Rouge.

Les autorités rapportent qu'un incendie à Lake Country, dans la région de l'Okanagan, a endommagé une dizaine de domiciles et autres structures.

Les résidants de 331 propriétés ont été contraints à les quitter rapidement samedi lorsqu'un incendie s'est rapidement propagé dans la forêt et la broussaille au nord de Kelowna, à proximité du lac Okanagan.

Par communiqué, le centre des opérations d'urgence de l'Okanagan a précisé que les résidants de 657 autres maisons devaient aussi être prêts à évacuer si les conditions changeaient.

Samedi, le service d'incendies de forêt de la province a rapporté que 161 feux faisaient toujours rage, dont 14 qui menaçaient directement des régions habitées.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion datant de la Deuxième Guerre mondiale décolle





Rabais de la semaine