Retour

Lac-Mégantic: quatre jours de délibération et aucun verdict

La quatrième journée de délibération du jury s'est terminée sans décision. Les douze jurés doivent statuer si les trois anciens employés de la Montreal Maine & Atlantic Railway (MMA) sont coupables de négligence criminelle en lien avec la tragédie de Lac-Mégantic.

Pour décider de l’innocence ou de la culpabilité de Jean Demaître, Thomas Harding et Richard Labrie, les jurés doivent revoir une preuve volumineuse. Depuis le 2 octobre, ils ont reçu des cartables bien remplis de documentation. Dans leur salle de délibération, ils ont aussi accès aux bandes audio de la MMA sur lesquelles se trouvent les conversations survenues entre le 5 et le 6 juillet 2013.

Les délibérations sont secrètes. Le jury sortira de son isolement quand trois verdicts unanimes seront trouvés.

Encore de l'inquiétude

Dimanche, le porte-parole de la Coalition des citoyens et des organismes engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic a passé la journée au palais de justice de Sherbrooke, dans l'attente des verdicts. Robert Bellefleur a suivi le procès avec attention. Il déplore que les risques soient encore présents à Lac-Mégantic.

« C'est sûr qu'on peut rien changer à la tragédie qui est arrivée, par contre, on est toujours très préoccupés, et c'est ce qui explique notre présence ici. Actuellement, on stationne encore des convois sur la voie principale en haut de la pente, alors qu'on a reconstruit une courbe en bas qui est encore plus prononcée », dit-il.

« On est encore en présence de facteurs de risque, qui risquent à nouveau de s'enligner ensemble et de provoquer une troisième catastrophe. Faut aussi savoir qu'en 1918, il est arrivé la même chose, un train est parti à la dérive de Nantes, a fait un face à face avec un autre train qui se dirigeait vers Nantes. »

Les délibérations du jury reprendront lundi à 9h30.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards