Retour

Lac-Simon : pas d'accusation après la mort du policier Thierry LeRoux, tranche le DPCP

Au terme d'une enquête indépendante menée par la Sûreté du Québec, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) ne portera pas d'accusation dans le dossier de la mort du policier Thierry LeRoux, mort en service à Lac-Simon, une communauté anishnabe (algonquine), en février dernier.

Le suspect, Anthony Raymond Michel, avait aussi été découvert sans vie dans le domicile.

Les faits recueillis dans le cadre de l'enquête démontrent que celui-ci a tiré deux coups de feu dans le dos du policier Thierry LeRoux, l'atteignant mortellement.

Il a par la suite retourné l'arme contre lui pour s'enlever la vie.

Le DPCP conclut que les policiers du Service de police de Lac-Simon qui sont intervenus dans cet événement n'ont pas commis d'infraction criminelle.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales précise qu'il « ne cherche que les éléments qui lui permettent de conclure qu'un acte criminel a été commis et de déterminer s'il peut raisonnablement en faire la preuve. Il ne [lui] appartient pas de formuler des commentaires ou des recommandations concernant les méthodes d'intervention policière. »

Plus d'articles

Commentaires