Les Américains étaient rivés à leurs écrans pour le 51e Super Bowl opposant les Falcons d'Atlanta aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Une prestation de Lady Gaga, de spectaculaires jeux offensifs et la politique étaient au rendez-vous. Retour en dix images.

Hospitalisé en janvier pour une pneumonie, l'ancien président américain George H. W. Bush a traversé le terrain du stade NRG de Houston, au Texas, afin de procéder au traditionnel tirage au sort afin de déterminer l'équipe débutant avec la possession du ballon. Il était accompagné de sa femme Barbara Bush.

La rencontre a été l'occasion pour le quart-arrière des Patriots, Tom Brady, de battre des records en obtenant un cinquième trophée Vince-Lombardi et en recevant une quatrième nomination à titre de joueur par excellence.

Les Falcons d'Atlanta ont toutefois donné la vie dure au joueur étoile des Patriots, notamment le demi de coin Robert Alford qui a intercepté une passe du quart-arrière pour réaliser un touché en fin de deuxième quart.

Une mi-temps signée Gaga

Le spectacle de la mi-temps mettait en vedette la chanteuse américaine Lady Gaga qui a débuté avec les chansons très politisées God Bless America et This Land is Your Land avant d'enchaîner avec ses propres succès. Chorégraphies endiablées, effets pyrotechniques et des centaines de drones formant le drapeau américain au-dessus du stade étaient au rendez-vous.

« Bonjour Houston, bonjour tout le monde, nous sommes là pour vous faire sentir bien », a simplement déclaré la chanteuse.

Plusieurs s'attendaient à une performance qui aurait véhiculé des messages contre les récentes mesures prises par le nouveau président américain Donald Trump. Ce dernier regardait la partie à West Palm Beach en compagnie de sa femme Melania Trump et de son chef de cabinet Reince Priebus.

Le dernier quart aura finalement été celui des Patriots qui auront forcé l'égalité et la tenue d'une prolongation, pour finalement remporter le 51e Super Bowl.

Plus d'articles