Retour

Le bénéfice net d'Hydro-Québec dépasse encore une fois les 3 milliards de dollars

Après une année record en 2014, le bénéfice net d'Hydro-Québec s'est établi à 3,15 milliards de dollars l'an passé. S'il était en baisse de 5 %, il a néanmoins franchi le cap des 3 milliards pour une deuxième fois de son histoire.

Un texte de Mathieu Dion

Hydro-Québec versera ainsi 2,36 milliards de dollars en dividendes au gouvernement du Québec. La société d'État avait versé 2,53 milliards de dollars l'année dernière.

« Nous ne sommes pas du tout déçus de cela. Nous avions un objectif de 2,7 milliards de dollars comme bénéfice net. Les prévisions ont été battues », a insisté le président-directeur général, Éric Martel. Malgré tout, la hausse des tarifs demandée à la Régie de l'énergie pour les consommateurs québécois en 2016-2017 est maintenue à 1,7 %.

Les exportations d'électricité ont progressé de 118 millions de dollars en 2015, en raison notamment de la dépréciation du dollar canadien. Cette hausse a toutefois été contrebalancée par une baisse de 5 %, soit plus de 200 millions de dollars, en approvisionnements sur le marché québécois.

Hydro-Québec ajoute également que l'organisation a investi au cours de la même période plus de 3,4 milliards de dollars en construction et réfection d'infrastructures.

Complexe de la Romaine et compteurs nouvelle génération

Les dirigeants d'Hydro-Québec se sont targués de la mise en service de la centrale de la Romaine-1 en fin d'année avec huit mois d'avance et dans le respect du budget.

Le projet de déploiement massif de compteurs nouvelle génération est désormais terminé, trois ans plus tôt que prévu, grâce à des efforts plus importants déployés par la société. Pas moins de 3,7 millions d'appareils ont été installés dans la province.

Prévisions en baisse pour 2016

Les perspectives financières pour 2016 s'avèrent cependant moins roses. Hydro-Québec prévoit un bénéfice net de 2,55 milliards de dollars, une chute de près de 20 %.

Éric Martel a ainsi voulu modérer les attentes pour l'année prochaine. « Nous avons eu deux hivers en 2014 et 2015 où les températures étaient beaucoup plus froides. Nous avons eu des revenus supplémentaires grâce à cela, a-t-il précisé. Si nous regardons la température normale, il serait étonnant de pouvoir répéter cela. »

Acquisitions à l'étranger : discussions avec la Caisse

Le président-directeur général a confirmé que la société d'État est en discussion avec la Caisse de dépôt et placement du Québec et d'autres partenaires concernant des projets d'acquisitions à l'étranger, sans plus de détails.

Lors d'un discours devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au début du mois, Éric Martel avait indiqué avoir mis sur pied une division de fusions et acquisitions dans le cadre d'une stratégie visant à doubler les revenus d'ici 2030.

La présentation des résultats financiers d'Hydro-Québec était une première pour le nouveau PDG de l'organisation en poste depuis juin.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards