Le Comité international olympique (CIO) suit de très près « les événements politiques » dans un pays en pleine crise institutionnelle, à cinq mois des Jeux de Rio, au Brésil.

Le CIO a aussi précisé lundi qu'il demeure « très confiant » dans la capacité du Brésil à organiser des « Jeux dont tout le pays sera fier ».

Lundi, la gauche brésilienne, en pleine tempête politico-judiciaire, se battait sur deux fronts, une commission parlementaire étudiant la destitution éventuelle de la présidente Dilma Rousseff, tandis que son prédécesseur et mentor, Lula, faisait tout pour redevenir ministre.

« Nous suivons naturellement de très près les événements politiques que connaît actuellement le pays et nous travaillons de manière solidaire avec le comité d'organisation, a déclaré un porte-parole du CIO. Nous sommes très confiants dans le fait que, grâce à cet effort conjoint des Brésiliens et du mouvement olympique, le Brésil offrira au monde d'excellents Jeux olympiques, dont tout le pays pourra être fier », a-t-il ajouté.

Le Brésil, première économie d'Amérique latine, hôte des Jeux olympiques de Rio (5 au 21 août), est paralysé par une récession historique et les retombées politiques et judiciaires du scandale de corruption Petrobras, qui touche de plein fouet le Parti des travailleurs au pouvoir.

« Le peuple brésilien livrera des Jeux olympiques mémorables, empreints de sa passion pour le sport qui fait sa renommée mondiale », a encore estimé le porte-parole du CIO, pour qui les Jeux laisseront un important héritage aux habitants de Rio de Janeiro et à l'ensemble du pays.

En plus de la crise politique et économique qui touche le pays, le Brésil est confronté à une épidémie de virus Zika, transmis par le moustique Aedes aegypti, qui provoque des symptômes grippaux bénins (fièvre, maux de tête, courbatures).

Mais les organisateurs, tout comme l'Organisation mondiale de la santé (OMS), se sont voulus rassurants.

Fin février, Margaret Chan, la directrice générale de l'OMS, en visite au Brésil, a salué les efforts du gouvernement pour éradiquer les moustiques transmetteurs et loué la coordination avec les organisations internationales.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine