« Si vous avez déjà rêvé d'explorer plus loin que la Terre, c'est le moment parfait pour faire de ce rêve une réalité », a déclaré le ministre fédéral Navdeep Bains, vendredi, en lançant la quatrième campagne de recrutement d'astronautes de l'Agence spatiale canadienne (ASC).

Les candidats ont jusqu'au 15 août prochain pour tenter leur chance. L'ASC compte recruter deux personnes qui participeront à compter de l'été 2017 à la prochaine classe d'astronautes de l'agence spatiale américaine, la NASA.

N'est pas astronaute qui veut : les candidats doivent :

  • bénéficier d'une excellente santé; 
  • détenir une formation universitaire en science, en génie ou en médecine;
  • posséder une variété d'acquis;
  • être en mesure de faire preuve de jugement et d'intégrité;
  • avoir la capacité de travailler en équipe.

De plus, les candidats doivent être capables de parler en public. Il importe qu'ils maîtrisent l'une des deux langues officielles du pays et, idéalement, les deux.

Au-delà de la première évaluation, les aspirants astronautes feront l'objet d'un processus de sélection d'une durée d'un an.

Faire progresser la science et la recherche

Les personnes qui résident au Canada et les citoyens canadiens résidant à l'étranger peuvent soumettre leur candidature, la préférence étant accordée aux personnes ayant la citoyenneté canadienne. 

Le Canada a développé une expertise dans les domaines de la robotique et des systèmes optiques dans le cadre du programme de la Station spatiale internationale. L'ASC a envoyé huit astronautes dans l'espace dans le cadre de 16 missions. Le budget fédéral de 2016 prévoit jusqu'à 379 millions de dollars pour que l'ASC continue de participer au programme de la Station spatiale internationale jusqu'en 2024.

Il va sans dire qu'être astronaute requiert quantité de déplacements et pas seulement dans l'espace... Ainsi, dans la liste des exigences et des conditions posées aux astronautes, l'ASC précise qu'ils devront s'astreindre à « de nombreux voyages et séjours à l'étranger sans la famille, parfois à court préavis et pendant de longues périodes ». Les personnes recrutées devront déménager à Houston, au Texas. Enfin, elles devront obtenir une cote de sécurité de niveau « Secret ».

Plus d'articles

Commentaires