Retour

Le Canada investit 70 M$ pour la santé autochtone

Le gouvernement libéral investira près de 70 millions de dollars sur une période de trois ans pour améliorer les services en santé mentale dans les communautés autochtones.

Cette annonce a été faite lundi par le premier ministre Justin Trudeau à la suite d'une rencontre avec de jeunes Autochtones de la Première Nation Nishnawbe Aski.

Le gouvernement prévoit ainsi augmenter le nombre de travailleurs appelés à intervenir lors de situations d'urgence et ajouter 32 équipes d'aide en santé mentale au pays. 

Rencontre avec le chef d'Attawapiskat

M. Trudeau a aussi rencontré le chef de la Première Nation d'Attawapiskat, Bruce Shisheesh, lundi après-midi à Ottawa. 

Ce tête-à-tête était une occasion de créer un nouveau dialogue entre les Premières Nations et le Canada, indique le chef. 

La rencontre aura aussi permis à Bruce Shisheesh de faire valoir les besoins de la communauté quelques mois après la déclaration de l'état d'urgence après une vague de tentatives de suicide. Plus d'une centaine de membres de la communauté ont tenté de s'enlever la vie depuis septembre dernier.

Santé mentale et infrastructures

L'accès aux soins en santé mentale est l'un des principaux besoins de la communauté, estime son chef.

Un avis partagé par la résidente d'Attawapiskat Jackie Hookimaw-Witt, dont la nièce de 13 ans s'est enlevé la vie il y a un peu moins d'un an. Elle demande à Justin Trudeau d'intervenir personnellement dans sa communauté.

Le nouveau financement de près de 70 millions de dollars annoncé par le gouvernement libéral devrait permettre d'appuyer certaines mesures à Attawapiskat. Notamment, des fonds ont été fournis afin de permettre à deux travailleurs en santé mentale d'y offrir des soins de manière permanente.

Le député néodémocrate Charlie Angus se dit ravi de cette décision, mais affirme que la solution à cette crise est encore bien loin. 

Bruce Shisheesh souligne également que des investissements en infrastructures sont nécessaires. « Nous avons besoin d'eau, d'égouts, d'électricité, ce que les autres Ontariens considèrent comme normal », a-t-il dit au début du mois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine