Le Canada a rejoint la Finlande en finale du Championnat du monde, samedi, à la suite d'une victoire de 4-3 contre ses rivaux américains, à Moscou.

La formation canadienne s'est dotée d'une avance de 2-0 en première période grâce aux buts de Brendan Gallagher et de Brad Marchand.

Gallagher a décoincé le pointage à 8 min 59 s en complétant un jeu amorcé par Sam Reinhart et Boone Jenner.

Neuf minutes plus tard, Marchand a doublé la marque du Canada au cours d'une contre-attaque. Au terme d'un jeu de passes spectaculaire avec son coéquipier Cody Ceci, l'attaquant des Bruins de Boston a fait scintiller la lumière rouge à l'aide d'une frappe d'un angle impossible.

Mais les Canadiens ont semblé s'endormir sur leur priorité de deux filets. Les Américains ont répliqué avec trois buts sans riposte au deuxième tiers, ceux d'Auston Matthews, de David Warsofsky et de Tyler Mott.

Les hommes de l'instructeur Bill Peters ont nivelé la marque 3-3 grâce à Derick Brassard, en avantage numérique, qui a complété le jeu de Ryan O'Reilly et de Corey Perry.

Au tout début du troisième engagement, Ryan Ellis a redonné l'avance au Canada d'un tir de loin qui a déjoué le gardien américain Keith Kinkaid au-dessus de son épaule gauche.

Les représentants de l'unifolié ont conservé cette mince priorité et auront donc l'occasion de grimper sur la plus haute marche du podium pour une deuxième année d'affilée.

Les Canadiens ont croisé le fer avec les Finlandais lors du tour préliminaire. Ils gardent fort probablement un mauvais souvenir de cette confrontation puisque les Scandinaves les avaient aisément défaits par une marque de 4-0.

Il s'agit d'ailleurs de l'unique revers du Canada au cours du Championnat du monde 2016. Ils ont remporté sept de leurs huit rencontres par un écart de trois buts ou plus.

Les Finlandais écartent les Russes

La Finlande a mis fin au parcours de la Russie dans l'autre demi-finale, disputée plus tôt dans la journée. Elle a battu l'équipe hôtesse du tournoi 3-1 et est demeurée invaincue.

Les Russes ont ouvert la marque en première période grâce au but de Sergei Shirokov.

Les Finlandais ont répliqué au deuxième vingt. Sebastian Aho a marqué deux fois en supériorité numérique, le deuxième alors qu'Alexander Ovechkin purgeait une pénalité.

L'autre but est allé à Jussi Jokinen.

Ils ont ensuite fermé le jeu en troisième période pour obtenir leur billet pour la finale.

Et comme un malheur n'arrive pas toujours seul, les Russes ont perdu en fin de rencontre l'attaquant Ivan Telegin, blessé au genou.

Le joueur appartient aux Jets, qui l'ont prêté au CSKA Moscou de la Ligue continentale (KHL). Il avait été repêché au 101e rang en 2010 par les Thrashers d'Atlanta, relocalisés à Winnipeg en 2011.

La Finlande est donc passée en finale et n'est plus qu'à une victoire de devenir le premier pays à remporter la même année le Championnat du monde senior, le Championnat du monde junior et le Championnat du monde des moins de 18 ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine