Retour

Le Canadien s'incline contre les Sénateurs à Ottawa

Après quatre matchs préparatoires, le Canadien de Montréal n'a toujours aucune victoire à son actif. La troupe de Claude Julien a perdu 5-1 face aux Sénateurs d'Ottawa, dans la capitale fédérale, samedi soir.

Avec une seule ligne à l'attaque composée de joueurs qui devraient faire partie de la formation finale en octobre, le Tricolore n'a pas joué avec la rage de vaincre, mais alors loin de là.

On dit que les coupes Stanley ne se gagnent pas en septembre, mais le Canadien, qui n'a toujours pas de gain en matchs préparatoires, a semblé manquer d'agressivité lors des replis défensifs.

« Il nous ont mis sur les talons dès le début avec deux buts rapides [...] des buts marqués à partir de l'enclave, nous aurions dû mieux travailler [près de ce territoire] », a affirmé Julien.

C'est Al Montoya qui protégeait la cage du CH, mais il n'est pas le seul à blâmer pour cette défaite. Le gardien du Canadien a accordé 5 buts sur 36 lancers.

Le Tricolore a rétrogradé Daniel Audette, David Broll, Jérémy Grégoire et Brett Lernout après la rencontre. Ils se rapporteront au camp d'entraînement du Rocket de Laval.

Une attaque sans vie

En plus des quelques lacunes en défense, l'attaque n'a pas fait beaucoup d'étincelles, mis à part le trio de Charles Hudon, Tomas Plekanec et Artturi Lehkonen. Hudon a d'ailleurs marqué une fois de plus des points auprès de la haute direction avec un deuxième but en matchs préparatoires.

Une autre preuve que l'attaque, composée majoritairement de joueurs qui se retrouveront assurément avec le Rocket en début de saison, était amorphe : la piètre performance de l'équipe en avantage numérique.

Sept fois le Canadien s'est retrouvé avec un homme en plus, mais il n'est jamais parvenu à trouver le fond du filet en pareille occasion.

Du côté des Sénateurs, Logan Brown, à deux reprises, Max Reinhart, Johnny Oduya et Mark Stone ont compté. Brown et Stone ont même ajouté une aide chacun.

Le gardien de la formation ottavienne Craig Anderson a stoppé 25 des 26 tirs auxquels il a fait face.

En début de deuxième période, Grégoire a tenté de réveiller son équipe en vain, alors que le CH était mené 3 à 0. Il a jeté les gants face à Max McCormick.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine