Retour

Le célèbre chef et animateur Anthony Bourdain est mort

Le célèbre chef et animateur de l'émission Parts Unknown, sur les ondes de CNN, a été retrouvé mort vendredi matin dans une chambre d'hôtel, en France. Anthony Bourdain se serait enlevé la vie.

Selon la chaîne d'information CNN, le corps sans vie de l'animateur de 61 ans aurait été découvert par son ami, le chef français Éric Ripert, dans une chambre d'hôtel de Kaysersberg, dans l'est de la France, où l'équipe d'Anthony Bourdain tournait un épisode de la populaire série Parts Unknown.

Ancien chef à la Brasserie des Halles, à New York, Anthony Bourdain est devenu célèbre en 2000 à la suite de la publication de son livre Kitchen Confidential: Adventures in the Culinary Underbelly, qui révélait les dessous parfois surprenants de la haute gastronomie et de l'ambiance qui règne dans les cuisines des grands restaurants.

« C'est avec une grande tristesse que nous confirmons la mort de notre ami et collègue Anthony Bourdain. Son amour de l'aventure, de la bonne nourriture et de la boisson a fait de lui un conteur unique. Ses talents n'ont jamais cessé de nous étonner et nous le regretterons beaucoup. Nos pensées et nos prières accompagnent sa fille et sa famille durant ce moment incroyablement difficile », a écrit le réseau CNN dans un communiqué de presse.

Après avoir connu le succès à la tête de l'émission No Reservations de 2005 à 2012 sur la chaîne Travel Network, Anthony Bourdain a été embauché par le réseau CNN il y a cinq ans, où sa série Parts Unknown a remporté un vif succès récompensé par cinq prix Emmy et un prix Peabody, en 2013.

À CNN, de nombreux collègues et amis d'Anthony Bourdain ont exprimé leur tristesse et leur stupéfaction à la suite de sa mort.

« J'ai le coeur brisé pour Tony Bourdain », a écrit sur Twitter la présentatrice et journaliste vedette Christiane Amanpour, correspondante internationale en chef de CNN.

Le chef vedette Gordon Ramsay a quant à lui déclaré : « Anthony Bourdain a fait entrer le monde dans nos foyers et a inspiré tant de gens à explorer les cultures et les villes par le biais de leur nourriture ».

Sa conjointe dévastée

Dans un message publié sur Twitter, sa conjointe, l’actrice et réalisatrice Asia Argento, s’est dite anéantie par la mort d’Anthony Bourdain en expliquant que toutes ses pensées allaient à sa famille.

« Anthony donnait tout de lui dans tout ce qu’il faisait. Son esprit brillant et intrépide a touché et inspiré tant de gens et sa générosité était sans limite », a écrit l'actrice.

Un amoureux du Québec

Au Québec, où il a tourné des épisodes mémorables de ses émissions dans la Vieille Capitale et à Montréal notamment, en compagnie des chefs Frédéric Morin, Normand Laprise, Martin Picard et David McMillan, Anthony Bourdain était une figure respectée et admirée dans le milieu de la cuisine et de la restauration.

Il avait notamment dénoncé publiquement en 2012 l'omission par le magazine Maclean's des restaurants montréalais Joe Beef et Au Pied de Cochon dans son palmarès de l'époque des meilleurs restaurants au Canada.

En entrevue à Gravel le matin, le chef Danny St-Pierre a parlé d'Anthony Bourdain comme d’un chef qui avait une « importance dans le monde culinaire ».

« Il a réussi à nous faire comprendre à quoi ressemblait l’univers derrière les fourneaux », a ajouté le chef québécois.

Pour sa part, en entrevue à Médium large, la critique gastronomique du quotidien Montréal Gazette Lesley Chesterman a parlé de lui comme d’« un homme tellement important pour tous les chefs ».

« Il n’était pas un grand chef […]. Il n’était pas une star, il n’était pas Gordon Ramsay. C’est un homme qui travaillait dans un restaurant très modeste à New York, et c’est quelqu’un qui a parlé pour tous les chefs qui n’étaient pas de grands chefs. Il représentait tous les commis, tous les gens qui travaillaient dans des conditions parfois minables dans les cuisines », a noté Mme Chesterman.

Elle a également souligné l’absence de prétention d’Anthony Bourdain et son honnêteté lorsqu’il racontait le monde de la restauration.

Sur Twitter, le chef Jérôme Ferrer a lui aussi rendu hommage à Anthony Bourdain. « Merci d’avoir nourri nos passions. Ne laisse pas une mauvaise période te faire croire que tu as une mauvaise vie », écrit-il.

En mai dernier, son passage dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador avait fait grand bruit. Il s'y était rendu avec des chefs cuisiniers montréalais, Fred Morin et David McMillan, du restaurant Joe Beef.

L'épisode de son émission Parts Unknown, diffusé sur CNN, portait sur le patrimoine culturel et gastronomique de cette province. Des chefs locaux lui ont notamment servi de la viande d'orignal et d'authentiques fish and chips.

Un globe-trotter épicurien

Dans ses différentes émissions qui l'ont amené partout dans le monde, Anthony Bourdain s'attablait autant dans les petits casse-croûtes de rue qu'aux tables des chefs les plus réputés du monde. Tout en explorant la cuisine des peuples, Anthony Bourdain s'attardait volontiers avec un regard bien à lui sur leur culture, leurs moeurs, mais aussi sur leurs drames et leurs aspirations.

En 2013, les juges du prix Peabody qui ont récompensé Anthony Bourdain et son émission Parts Unknown écrivaient : « Il a élargi nos palais et nos horizons dans une égale mesure. [...] Il est irrévérencieux, honnête, curieux, jamais condescendant, jamais obséquieux ».

Certains l'avaient même baptisé « l'étoile du rock » du monde culinaire, ou encore « l'Elvis des mauvais garçons ».

En mai 2016, il avait notamment dîné avec le président des États-Unis, Barack Obama, dans un petit restaurant de Hanoï, au Vietnam.

Lorsqu'on lui avait demandé s'il allait faire de même avec Donald Trump, il avait immédiatement répondu « non » en ajoutant : « Je ne pense pas qu'il aime la nourriture ».

Plus d'articles

Vidéo du jour


Bataille entre un criquet et une guêpe: qui gagnera?





Rabais de la semaine