Retour

Le CIO déçu de la levée de la suspension à vie d'athlètes russes pour dopage

Commentant pour la première fois la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) de blanchir des sportifs russes bannis à vie pour dopage par le Comité international olympique (CIO), le président du CIO, Thomas Bach, l'a qualifiée « d'extrêmement décevante et surprenante ».

« Cette décision montre que le TAS doit réformer sa structure », a indiqué M. Bach lors d'une conférence de presse à Pyeongchang, en Corée du Sud, où commenceront vendredi les Jeux olympiques d’hiver 2018.

Jeudi, le TAS a levé totalement les sanctions et suspensions à vie de 28 sportifs ou membres de l'encadrement russes pour leur implication présumée dans le système de dopage institutionnalisé mis en place par la Russie.

Une commission de discipline du CIO avait suspendu à vie un total de 43 Russes, dont 42 avaient fait appel devant le TAS. Sur ces 42, 28 ont vu leurs sanctions totalement levées, tandis que 11 autres ont également vu leur suspension à vie être levée, sauf pour les Jeux de Pyeongchang.

Hier, le CIO a annoncé que parmi les 28 sportifs ou techniciens blanchis, 15 Russes (13 sportifs actifs et 2 entraîneurs) allaient voir leur cas étudié par un panel du CIO – « au cours des prochains jours », a précisé Thomas Bach – pour savoir s'ils seraient invités à Pyeongchang.

La Fédération russe d’athlétisme avait été exclue des Jeux olympiques de Rio, en 2016, en raison d’allégations de dopage institutionnalisé. Cette décision avait été prise à l’unanimité par la Fédération internationale d’athlétisme.

L’Association internationale de boxe amateur menacée d’être exclue des Jeux olympiques de 2020

Lors de sa conférence de presse, le président du CIO a affirmé que la situation de la gouvernance à l’Association internationale de boxe amateur (AIBA) l’inquiète énormément.

Le comité exécutif du CIO a adopté une résolution en vertu de laquelle il coupe tous ses liens financiers avec l'AIBA tant et aussi longtemps qu'un ménage n'aura pas été fait.

De plus, cette résolution menace d’exclure la boxe des Jeux olympiques de 2020 à Tokyo.

Au cours des dernières semaines, le Russe Gafur Rakhimov a été élu à la présidence intérimaire de l’AIBA. Cette nomination a fait jaser, notamment parce que Rakhimov a été reconnu en décembre par le département du Trésor américain comme étant un membre influent de la mafia russe.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Chien qui s'endort lors de son bain