Retour

Le CIO tend la main au couple de lanceurs d'alerte russes

Le Comité international olympique (CIO) a offert son aide à Yuliya Stepanova et à Vitaly Stepanov. Ce couple a lancé l'alerte qui a mis au jour le scandale de dopage d'État en Russie. 

Le président Thomas Bach a déjà rencontré l'athlète et son entraîneur (qui est aussi son conjoint) afin de leur proposer le soutien du CIO, il y a quelques semaines.

Stepanov, un ancien contrôleur de l'Agence russe antidopage, a été engagé comme consultant, tandis que Stepanova, spécialiste du demi-fond, a reçu une bourse pour s'entraîner.

« Nous sommes très heureux d'être aujourd'hui dans la position de continuer à combattre le dopage et de partager nos expériences en Russie et comme lanceurs d'alerte », a dit Stepanov au site insidethegames.biz lundi.

Ce site avait été le premier à avancer que le CIO prêterait main-forte au couple. 

Stepanova, privée des Jeux olympiques de Rio par le CIO, avait dit en août craindre également que l'instance lui barre la route de ceux de Tokyo en 2020.

Stepanova et son mari vivent aujourd'hui cachés aux États-Unis, après avoir révélé au monde le système de dopage organisé dans leur pays.

Leurs témoignages ont initié le processus d'enquête qui a abouti à la suspension de la Fédération russe d'athlétisme et à une vaste tentative de refonte de l'antidopage russe.

Plus d'articles