Retour

Le Club des petits déjeuners au Forum mondial sur la nutrition des enfants

Le Club des petits déjeuners fait profiter de son expertise des organismes de 67 pays, cette semaine, durant le 19e Forum mondial sur la nutrition des enfants, qui se tient pour la première fois à Montréal.

Différents acteurs des sphères politique, humanitaire, communautaire et institutionnelle échangent jusqu’à jeudi à propos des pratiques favorisant l’élaboration et la mise en oeuvre de programmes alimentaires dans les écoles.

Les connaissances du Club des petits déjeuners sont au coeur des discussions lundi.

Parler de malnutrition au Canada à des pays africains? Cela peut paraître comme « un grand choc » pour plusieurs « dans un pays du G7 qui devrait être protégé de ces situations », a convenu le président et fondateur de l’organisme, Daniel Germain, en entrevue à Radio-Canada.

Un organisme qui fait école

En 23 ans d'existence, cet organisme presque entièrement soutenu par le privé est cependant devenu une référence au pays, estime son fondateur.

Près de 200 000 enfants peuvent bien déjeuner avant d’entrer en classe chaque jour et 200 programmes accompagnent les communautés autochtones.

Lorsque le Club s’installe dans une école, les visites en matinée chez l’infirmière disparaissent et l’agressivité baisse dans la cour, selon M. Gernain.

Avec les libéraux au pouvoir, le Club espère pouvoir étendre son programme au million de petits Canadiens en situation de pauvreté, soit le cinquième des enfants au pays, a dit Daniel Germain.

Celui-ci déplore toutefois que le Canada soit le seul pays du G7 à ne pas avoir un programme de nutrition national, alors que New York, par exemple, a décidé de nourrir tous les enfants d’âge scolaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine