Le corps d'Angélique Deschenes, cette femme de 43 ans qui était portée disparue depuis un mois, a été retrouvé lundi matin dans le secteur de Lac-Saint-Charles, à Québec, tout près de l'endroit où elle avait été vue pour la dernière fois.

C'est un proche de la famille, qui avait organisé une battue, qui a aperçu un corps vers 10 h 30 dans le boisé situé à l'intersection du boulevard de la Colline et de la rue Lepire. Le cadavre gisait dans la neige, derrière une butte, à quelques mètres de la rue.

 Le conjoint de Mme Deschenes, Éric Pageau, a rapidement indiqué à Radio-Canada qu'il s'agit bel et bien du corps de la femme disparue. La police de Québec a confirmé via ses médias sociaux l'identité de la victime en cours de jounée. 

Le beau-frère d'Angélique avait lancé une invitation sur Facebook afin de participer à une battue lundi, à 10 h. « On avait des trajets spécifiques à aller vérifier. C'est le premier groupe qu'on avait dispersé qui l'a trouvé », explique la belle-soeur de la victime, Nancy Savard.

La femme qui a participé aux recherches estime que la découverte du corps va permettre aux proches de « commencer à faire [leur] deuil ».« C'est un soulagement », dit-elle.

Angélique Deschenes avait été vue pour la dernière fois le 26 février, vers 17 h 20, dans ce secteur.  Les autorités craignaient pour sa sécurité, puisque son état de santé nécessitait des soins particuliers.

Un hélicoptère de la Sûreté du Québec avait été dépêché pour effectuer des recherches. Les policiers avaient également installé un poste de commandement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine