Retour

Le corps d'Yvon Lacasse retrouvé à Arundel

Le corps d'Yvon Lacasse a été retrouvé vers 17 h 30 mercredi, dans les Laurentides, selon nos sources. L'homme de 71 ans était porté disparu depuis jeudi soir.

Après avoir fouillé un vaste territoire entre Lachute et Rouyn-Noranda au cours des derniers jours, la Sûreté du Québec avait déplacé ses recherches, mercredi, à Arundel.

La caméra de cette petite municipalité avait capté des images du véhicule à bord duquel se trouvait Ugo Fredette vers 19 h jeudi soir.

C’est pour cette raison, et grâce à de nombreuses informations reçues du public, que les policiers ont concentré leurs efforts dans cette région.

« Il y avait plusieurs indices qui laissaient croire que l’individu aurait pu circuler [dans le secteur]. C’est pour ça qu’aujourd’hui on avait déployé plusieurs effectifs policiers pour retrouver M. Lacasse », a déclaré l’agent Marc Tessier, de la SQ.

Les enquêteurs ont passé la nuit sur la scène de crime afin de tenter de reconstituer les événements qui ont mené à la mort de M. Lacasse pour finalement quitter les lieux jeudi matin.

Le coroner devra notamment procéder à une identification formelle du corps. Le rapport complet d'autopsie ne devrait cependant pas être finalisé avant plusieurs semaines.

Il reviendra alors à la Couronne de porter des accusations.

« On se sent très attristé […] mais c’est quand même un grand soulagement de savoir qu’il est enfin retrouvé même si ce n’est pas le dénouement qu’on souhaitait », a déclaré un membre de la famille de M. Lacasse et député d’Argenteuil à l’Assemblée nationale, Yves St-Denis.

M. Saint-Denis a souligné que 175 bénévoles ont participé aux recherches samedi et 262 ont fait de même dimanche.

« C’était très touchant, a-t-il indiqué. Je peux juste vous dire combien la famille est reconnaissante envers la communauté, envers tous les bénévoles qui ont été là. Et, le travail des officiers de la Sûreté du Québec. Ce sont de vrais professionnels ».

Cousin éloigné de M. Lacasse, le député d’Argenteuil a précisé que c’était « très réconfortan t » d’avoir autant de monde pour soutenir la famille. « Dimanche, c’était peut-être un peu plus triste parce qu’après ces deux journées-là [de recherches infructueuses], on s’était un peu fait à l’évidence que c’était de plus en plus difficile d’y croire ».

La conclusion de longues recherches

Yvon Lacasse était le propriétaire d'un véhicule Honda CRV gris foncé qu'Ugo Fredette aurait volé jeudi soir dans une halte routière de Lachute.

Le présumé meurtrier conduisait ce véhicule lorsqu'il a été arrêté par la police de l’Ontario, mais M. Lacasse n’avait pas été revu depuis.

La Sûreté du Québec tente aussi toujours de retrouver un homme qui aurait été vu en compagnie d'Ugo Fredette à Rouyn-Noranda, dans la nuit du 15 septembre.

L'homme recherché est âgé d'environ 40 ans, mesure 1,67 m, a les cheveux bruns et les yeux bleus, et porte une barbe foncée.

Ugo Fredette se réveille

Joint au téléphone mercredi, l'avocat d'Ugo Fredette, Pierre M. Gauthier, a indiqué ne pas avoir été informé des nouveaux chefs d'accusation contre son client.

Ce dernier est actuellement accusé du meurtre non prémédité de sa conjointe Véronique Barbe, la semaine dernière, à Saint-Eustache.

Plus tôt mercredi, la Cour supérieure avait ordonné que l'aptitude de M. Fredette à comparaître devant la justice soit évaluée, lors d'une audience tenue au palais de justice de Saint-Jérôme.

Le tribunal s'était ainsi rendu à la demande de l'avocat du présumé meurtrier.

L’audience devait à l'origine permettre à l’homme de 41 ans de répondre à cette accusation, la seule portée contre lui jusqu'à nouvel ordre.

M. Fredette a été arrêté au terme d'une poursuite sur plusieurs centaines de kilomètres par la police de l’Ontario, vendredi, près de la municipalité de Griffith, après avoir été visé par une alerte Amber.

Un enfant de six ans était avec lui, et a finalement été retrouvé sain et sauf.

Comme prévu, M. Fredette n’était pas présent à cette audience; il demeure hospitalisé à l’hôpital Civic d’Ottawa, où il a été transporté samedi, après une tentative de suicide.

Après avoir été anesthésié, il est demeuré inconscient jusqu'à mardi, mais il n'est toujours pas en mesure de communiquer, ont confirmé mercredi les avocats saisis du dossier.

L'évaluation de l'aptitude à comparaître d'Ugo Fredette doit précisément permettre aux avocats d'avoir une idée plus claire de son état de santé et de déterminer un échéancier pour la suite des procédures.

Les parties seront de retour devant le tribunal mercredi prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine