Retour

Le corps de l'enfant tué par un alligator retrouvé

Le corps du petit Layne Graves, le garçon de 2 ans qui a été attaqué par un alligator sur le site d'un hôtel de Walt Disney World, a été repêché mercredi, indiquent les autorités du comté d'Orange, en Floride.

Le shérif Jerry Demings a précisé que le corps avait été retrouvé en après-midi, non loin des lieux du drame. « Son corps est intact », a-t-il tenu à préciser.

Plus de 50 policiers, une douzaine d'agents de la Florida Fish and Wildlife Conservation (FWC) et des chasseurs d'alligators ont participé aux recherches dans le Seven Seas Lagoons, un lac situé tout près de l'hôtel Grand Floridian Resort & Spa, l'un des plus prestigieux de la multinationale du divertissement dans le secteur. Ils ont retrouvé le corps grâce à un sonar et à d'autres moyens sous-marins.

Une autopsie sera pratiquée par le bureau du coroner, de même qu'une identification formelle, bien qu'il n'y ait aucune raison de croire, selon Jerry Demings, que le corps retrouvé ne soit pas celui du petit Layne. Les autorités soupçonnent que le bambin est mort noyé.

Celui-ci était accompagné de ses parents, Matt et Melissa Graves, et de deux autres de leurs enfants au moment du drame, vers 21 h 20, mardi. L'enfant barbotait, à 30 ou 60 centimètres de la plage, lorsqu'il a été happé par l'alligator. Le père - qui s'est battu avec le reptile, selon des témoins - et sa mère ont tenté en vain de le secourir, de même que des secouristes accourus sur les lieux.

« Le père s'est jeté à l'eau pour tenter d'empoigner l'enfant, mais il en a été incapable », avait déclaré plus tôt en matinée le shérif Demings. Selon des témoins, l'animal mesurait de 1,2 à 2 mètres de long.

Des affiches d'interdiction de baignade étaient bien en vue, mais aucun avertissement quant à la présence possible d'alligators n'aurait été visible.

Cinq alligators repêchés

Les recherches ont été compliquées par la vaste étendue du lac artificiel, soit 70 hectares de surface, ce qui équivaut à près de 70 terrains de football. Des systèmes ont été construits dans les voies navigables, précisent également les autorités.

Après une quinzaine d'heures à parcourir les eaux, cinq alligators ont également été retirés du Seven Seas Lagoons. Les bêtes devront être euthanasiées avant d'être examinées pour déterminer si elles sont en cause.

Disney en eaux troubles

Depuis l'accident, Disney a fermé toutes les plages de toutes ses propriétés « afin de s'assurer que nous puissions poursuivre nos opérations sans interférence d'autres embarcations et aussi pour s'assurer que leurs clients ne soient pas indûment exposés à quelque chose », a précisé le shérif Demings.

« Je peux vous dire que c'est certainement inquiétant pour Disney », a-t-il ajouté. Selon lui, aucun incident du genre n'avait été répertorié depuis que l'entreprise s'est installée dans la région, il y a 45 ans. 

« Disney est très proactive au sujet des alligators. Ils ont du personnel à temps plein qui surveille ces eaux », a commenté le directeur de la WFC, Nick Wiley. Dès qu'un alligator est aperçu, dit-il, ils s'assurent qu'il soit sorti de l'eau. « Ils ne sont pas relocalisés; ils doivent être euthanasiés. »

« Disney fait tout dans les règles et ils ont un programme incroyable pour suivre, surveiller et répondre aux problèmes », a-t-il ajouté. « Ils sortent régulièrement des alligators des lacs [...], mais je ne peux pas vous dire s'ils en avaient sorti récemment. »

Selon M. Wiley, il est très rare que des alligators attaquent des humains. Ce ne serait arrivé qu'à une autre reprise, en 1986, alors qu'une personne avait été blessée légèrement.

« Cette région est un habitat naturel pour les alligators », a observé le shérif Demings. « Disney a un système de gestion de la faune en place, et ils agissent avec diligence pour s'assurer que leurs clients ne soient pas indûment exposés à des animaux sauvages. »

Plus d'articles

Commentaires